MERCI DE VISITER LE SITE DE NOTRE SPONSOR ACTUEL...
Vous aussi, devenez sponsor de notre site... pour en savoir plus, cliquez ici
 Identification
Bienvenue
Ce site est fait par Sébastien NICOLAS psychologue clinicien, exerçant à Niort (79)
membre actif de l'Association Française de Thérapie Comportementale et Cognitive, et ancien membre actif de la Société Française de Psychologie (SFP).
Ce site a pour finalité de vous informer sur la profession de psychologue. Il me semblait judicieux d'eclairer un peu sur ce qu'est un psychologue et sur les diverses facettes de cette profession parfois méconnue. Le psychologue y sera à l'honneur

Menu :
· Accueil
· Rechercher par un mot ou une question
· Votre pub sur ce site
· Participez à la vie de ce site
· Rejoignez le Webring
· Plan de la Fédération
· Liens réciproques
· Bibliothèque (les selections mensuelles)
· Mémoires,thèses,ecrits
· Soucis de code pour les ecrits
· Mon cabinet à Niort
· Annuaire des Psychologues de France
· Le site des Psychologues Francophones
· Exercer avec un diplome etranger
· Cumul avec la FPH : les textes


ESPACE PRO :
· Infos sur l'espace pro
· Inscription Psychologue
· Inscription Etudiant en psychologie
· je suis psychologue, pourquoi m'inscrire ?
· Mon compte
· En cas de perte de mot de passe etudiant
· En cas de perte de mot de passe psychologue (site+email)
· Pour modifier votre description pro
· Deconnexion
· Mémoires,thèses,ecrits
· Forum de discussion (college des psychologues du net)
· Avoir votre adresse email@psychologue.fr
· Offres/Demandes de stages
· Offres/Demandes d'emploi
· Echanges cliniques
· Problèmes institutionnels
· Achat/Vente de tests,livres,cabinet,etc...
· Consulter ses mails prenom.nom@psychologue.fr par notre Webmail


ESPACE PUBLIC :

Les Incontournables :
· ADELI, une sécurité pour consulter un psy
· Qui consulter ?
· Le psychologue et vous
· La consultation psychologique de l'enfant
· L'humour de voutch
· Le site des Psychologues Francophones
· Histoire de ce site
· Les rendez-vous du chat

Rubriques :
· Tronches de Psy : les différents psychologues
· Le Psychologue : C'est quoi un psychologue ?
· Débat : Ce qui suscite des questions
· Ethique : Questions éthiques
· Lois et Decrets : Tout ce qui concerne les psychologues
· Divers

Vie professionnelle:
· La rubrique actualité par Senja STIRN
· Organisation ou Fédération de(s) Psychologues
· Formation et débouchés
· Combien gagne un psychologue ?
· Modalités pour s'installer en libéral
· Liste des masters de recherche (ex: DEA)
· Liste des masters (ex: DESS)
· Liste des DU
· Espace professionnel : le collège des psychologues du net
· Votre adresse email@psychologue.fr
· Collectif des Psychologues de la FPH
· La bibliothèque du psychologue

Consulter un Psychologue :
· Consultez un psychologue par téléphone ou visiocam
· Le-Psychologue.com : Présentation de Psychologues
· Annuaire des Psychologues de France
· Posez vos questions a un psychologue en direct sur le chat

Annuaire de ressources en psy :
· Le Psy du Web
· Memoires-Theses.com

Infos sur les sectes :
· Infosectes

Mes pages persos :
· Réferencer gratuitement son site web
· Astuces pour son site web
· Referencer son site internet
· Psychologue Clinicien
· A qui est un nom de domaine ?
· Payer moins de téléphone c'est possible
· Forfait telephone 9.90 € TTC/mois


Interactivité :
· Soumettre un article, un texte...
· Liste des membres
· Recommander ce site
· Les stats de ce site
· M'ecrire
· Voir le livre d'or
· laisser un mot sur le livre d'or
· Liens reciproques
· La newsletter
· Des questions pour un psy : Le chat

Membres présents
Il y a actuellement 291 invités et 0 membres en ligne

Vous êtes un visiteur anonyme. Inscrivez-vous en cliquant ici.



 

Rejet de la fiche métier

 

juin 2004

 

 

"A quelques uns, psychologues exerçant à Marseille, nous avons écrit ce texte
qui prend position sur la "fiche métier". Nous le proposons maintenant à la
lecture d'un plus grand nombre, en appelant ceux qui y souscrivent à y
apporter leur nom.
Arnaud Bougoin"

 

Après la mauvaise série des rapports Piel-Rolland et Pichot-Alillaire, après la désormais célèbre pour sa malhonnêteté intellectuelle étude de l’Inserm sur l’évaluation des psychothérapies, après on ne sait quel amendement Accoyer-Mattéï, une nouvelle étape s’apprête à être franchie dans le démantèlement et l’instrumentalisation du champ psy par la plus triviale logique gestionnaire : «fiche métier» est son nom.

Les objectifs avoués de cet objet conçu par l’Observatoire National des Emplois et des Métiers de la Fonction Publique Hospitalière sont la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences dans le milieu hospitalier, ainsi que le renforcement des procédures d’évaluation et d’auto-évaluation.

En l’état, c’est du côté du chien de Pavlov qu’il faudrait chercher un répondant possible à la «fiche métier» censée concerner les psychologues - sans d’ailleurs préjuger qu’aussi bien dressé qu’il soit, au lieu de salive, c’est à mordre son maître que le dit chien ne trouve à s’accorder à lui. Pavlov, ou cette époque que l’on pensait bien révolue de la psychologie courant après l’os illusoire de sa reconnaissance comme science.

Ce texte est la motion argumentée qu’ont choisi de signer les personnes, psychologues ou non, qui refusent d’entériner la folie technocratique qui semble s’être emparée du ministère de la santé et rejettent la figure actuelle de cette frénésie classifiante et normativante qu’un Michel Foucault avait en son temps dénoncée.

 

 

C'est là un exercice bien singulier auquel nous obligent les prolifiques experts du ministère de la santé : distinguer l'homme d’une chose.

Car à les suivre, ce que tout un chacun prendrait pour une évidence se trouve impeccablement démenti.

 

Dernière production de ces gens issue de l'application au genre humain des techniques de management en vigueur dans les usines d'assemblage de voitures ou de meubles préfabriqués: la «fiche métier.»

Soit, en substance, pour les psychologues: à un bout de la chaîne, vous faites entrer un patient; ensuite, vous disséquez les opérations dont il est susceptible de faire l'objet; l'agent de ces opérations, c'est vous, transfiguré en technicien de la chose psychique; enfin, à l'autre bout de la chaîne, le patient nouveau sort, est aiguillé vers une autre chaîne si besoin, et l'ensemble des opérations est chiffré. Chiffré se dit ici évalué.

 

Il va de soi que dans ce montage, le patient n'est pas le seul à être ravalé au rang d'objet: les connaissances et autres «savoir-faire» du technicien sont également codés et compilés de telle sorte qu'il devra justifier de leur renouvellement s'il ne veut pas se retrouver périmé, mis au rebut. A l'inverse, un bon technicien sera gratifié de «transferts de compétences» et pourra ainsi, par exemple, soulager le technicien psychiatre en devenant «psychologue praticien.» Ce psychologue nouveau verra sa contribution à l'harmonie de l'ensemble du système rétribuée par son appartenance à un corps estampillé d'élite.

 

Il nous faut maintenant dire clairement d'où nous vient l'horreur que nous inspire pareille procédure.

Oui, pourquoi nous autres, qui sommes à cette place d'écouter la parole en souffrance, éprouvons si nettement l'abjection qu'il y aurait à devoir collaborer à ceci?

 

Disons d'abord que nous faisons oeuvre de parer aux retentissements subjectifs des aliénations vécues par celles et ceux qui nous font confiance au point de s'engager avec nous dans un processus de nomination de ce qui, malgré eux, les affecte, les afflige, les contraint.

De cela, lorsqu'ils viennent nous trouver, ils ne se sont pas sortis d'eux-mêmes ou avec l'aide de leur environnement, voire de médicaments.

Quelque chose insiste, persiste, se répète qui fait souffrance, qui fait question, qui fait parole. Ce quelque chose auquel nous allons nous consacrer pendant un temps absolument imprévisible par avance va, par le processus même de nomination tel qu'il s'engage, se trouver transformé en autre chose dont nous ignorons tout avant qu'il n’advienne.

Ce que nous savons, c'est que nous sommes les garants du cadre de ce processus et, par moments, les agents éclairés, les facilitateurs de ce travail de transformation que nous appelons communément de symbolisation au sens où, peu à peu, la puissance de contrainte de la chose qui insistait et faisait mal va advenir comme parole singulière énoncée par un sujet.

 

Disons encore que l'affaire dont nous nous occupons, qu'elle soit brève comme peut l'être une rencontre de hasard dans un couloir d'hôpital ou qu'elle soit le fruit d'une longue série de rendez-vous dans un bureau de consultation, repose sur ceci que quelle que soit la nature ou l'intensité de l'aliénation vécue par celle-là ou celui-là, nous lui faisons a priori le crédit d'exister comme sujet.

C'est, pourrions-nous dire, la part inaliénable qu'exige notre fonction.

 

Ce crédit fait a priori avant que d'être éventuellement mis au travail avec l'autre, cette position que nous tenons vis à vis de lui, c'est aussi l'exact contrepoint de ce à quoi nous convoque l'entreprise de codage dite «fiche métier.»

Car s’il vient vers nous un sujet humain, ce ne peut être que celui qui est habité par le langage. Et ce qui caractérise ce sujet comme vivant, c'est qu'aucun mot jamais ne pourra en particulier rendre compte de ce qu'il est. S'il respire, ce sujet, c'est parce que son cœur bat, et c'est aussi parce que ce mot qui à un moment le représente, toujours, renvoie à un autre mot.

C'est pourquoi la «fiche métier», parmi d'autres appareillages du même acabit, suscite en nous l'horreur, d’œuvrer ainsi à la mort du sujet en travaillant à rabattre sa condition comme le traitement qui lui est réservé au rang de signe, de code, de chiffre dans une colonne, de croix dans une case.

A renvoyer directement et irréductiblement à la chose désignée, les mots qui constituent la «fiche métier» sont des mots morts pour le sujet.

Que des mots morts pour le sujet s'appliquent à fixer le traitement réservé à des pièces d'automobiles, c'est à dire à des objets morts, est une opération dont nous pouvons à la limite évaluer certains avantages lorsque nous nous trouvons au volant de ce qui sera notre voiture.

Mais que ces mots viennent prendre pour objet le lieu qui par excellence travaille à l'émergence du sujet, et que l'on demande à ceux-là même qui sont les garants du cadre et les promoteurs de cette émergence de participer à l'entreprise, c'est cela qui suscite en nous l'abjection.

 

 

Et pour bien faire entendre que le rejet que nous affirmons ici ne doit rien à un mouvement d'humeur ou à une quelconque revendication corporatiste, nous devons encore réfuter la prétention évaluatrice de la «fiche métier» au titre du plus élémentaire souci de validité méthodologique qui exige que la procédure d'évaluation soit en rapport et pour ainsi dire s'adapte à la nature de l'objet qu'elle entend évaluer.

Que l’on se prenne à évaluer la fécondité d’une poule pondeuse, et l’on comptera des œufs. S’agissant d’évaluer quelque chose du travail effectué par un psychologue clinicien, on s'y prendra autrement. On commencera par se poser la question de ce qu'est l'objet de ce travail et lorsqu'on en aura cerné les contours, l'on aura fait l’essentiel : rendre compte de cette logique d’inclusion qui lie, dans l’intime, la méthode et l’objet.

 

Disons tout droit aux gens du ministère que l'évaluation de ce qui a lieu avec les patients que nous rencontrons est quelque chose qui ne cesse de nous occuper, de nous intéresser, de nous questionner et que nous prenons ce travail d'évaluation au sérieux au point de considérer qu'il est partie prenant et directement articulé aux effets des rencontres en question.

Car ce qui est légitimement attendu de nous n'est pas seulement que nous écoutions ce que l'on nous dit, mais encore que nous en pensions quelque chose.

En penser quelque chose, c'est à dire opérer un travail de lecture et d'élaboration de ce qui a lieu de façon à participer, d'une manière autre que le patient et dans d'autres lieus et temps que ceux où nous le rencontrons, au travail que lui-même a entrepris avec nous afin de vivre mieux[1].

 

Par cette activité de pensée, nous exerçons ce que l’on pourrait appeler un devoir de complexité qui n’est jamais que le répondant exigible de qui se confronte au fait humain. Et nos méthodes d’évaluation, qu’on les appelle étude de cas, travail d’élaboration autour d’une question clinique ou autrement, sont évidemment tributaires de la complexité, et partant de la richesse de cet objet si singulier qu’est la vie psychique.

Cette activité de pensée, ce travail de lecture de ce qui a lieu est d’ailleurs reconnu dans le statut des psychologues à hauteur d’un tiers de leur temps hebdomadaire de travail.

Concluons en disant que ce lien essentiel entre ces temps de l’écoute et ces temps dits d’élaboration que l’on peut aussi appeler d’évaluation est absolument dénaturé et perverti lorsqu’une supposée évaluation, comme c’est le cas pour la «fiche métier», vient homogénéiser et finalement massifier la singularité subjective en réduisant jusqu’à l’os le fait humain.

Rejet de cela, donc.

 

 

Nous, signataires, engagerons toutes actions et contacts qui nous paraîtrons nécessaires pour rassembler autour de ce texte le maximum de signatures de qui se sentira proche de son contenu.

 

 

 (vous pouvez envoyer vos coordonnées à : apsy@club-internet.fr)

 

 

Adragna A., Aix-en-Provence. Psychologue.

Allaman Michèle, C.H.  E. Toulouse, Marseille. Psychologue.

Anave Arlette, Hôpital de la Timone, Marseille. Psychologue.

Ané Lucile, C.H.G. de Martigues. Psychologue.

Applanat Rémy, C.M.P. Villa Jeanne, Marseille. Psychologue.

Baillon Geneviève, C.H. E. Toulouse, Marseille. Psychologue.

Bailly Marie-Claude, Hôpital de l'Arbresle, l'Arbresle. Psychologue.

Barberis Alma, C.H. E. Toulouse, Marseille. Psychologue.

Barthélémy Paule, C.H. E. Toulouse, Marseille. Psychologue.

Belliot Cécile, Centre de Santé Mentale Angevin. Psychologue.

Béringer Renaud, C.H. E. Toulouse, Marseille. Psychologue.

Besnar Sophie, C.M.P.P. Vannes. Psychologue.

Biasotto Françoise, C.I.H. Toulon. Psychologue.

Bihan-Poudec Christine, Centre de Santé Mentale Angevin. Psychologue.

Bioret Nicolas, Centre de Santé Mentale Angevin. Psychologue.

Bladier François, C.H. E. Toulouse, Marseille. Psychologue.

Blanc Françoise, Clinique St Roch. Psychologue.

Bouanich Monique, C.M.P. Raphaël, Marseille. Orthophoniste.

Bougoin Arnaud, C.H. E. Toulouse, Marseille. Psychologue.

Bourges Jo, C.H.  Montperrin, Aix-en-Provence. Psychologue.

Bouthoux Florence, Aix-en-Provence. Conseillère d'orientation-psychologue.

Bouvier Annie, C.H. E. Toulouse, Marseille. Psychologue.

Bride J.P., Saint-Quai Portrieux. Psychanalyste.

Bublens Michèle, C.H. Valvert, Marseille. Psychologue.

Bulourde Laurence, Centre de Santé Mentale Angevin. Psychologue.

Calvez Anne, C.H. E. Toulouse, Marseille. Psychologue.

Camessa Christiane, Hôpital Ste Marguerite, Marseille. Psychologue.

Carpentier Philippe, C.M.P.P., Rennes. Psychologue.

Carrara Marie-Noëlle, C.H. E. Toulouse, Marseille. Psychologue.

Cathelineau Marie-Claude, C.H.S. d'Anthony. Psychologue.

Cesarano, C.M.P. Port-de-Bouc. Psychologue.

Chambaud frédérique, Aix-en-Provence. Psychologue.

Chambon Yves, Hôpital de la Timone, Marseille. Psychologue.

Chantelauze Gabriel, Tulle. Psychologue.

Charron Marie, Marseille. Psychologue.

Chiappe Jean-Pierre, C.H.  Montperrin, Aix-en-Provence. Psychologue.

Cloutour Geneviève, Bordeaux. Psychologue.

Colas Catherine, Centre de Santé Mentale Angevin. Psychologue.

Collège des psychologues du C.H. de Montperrin(Présidente: Salemme I.)

Collet Raphaëlle, C.H.G. de Martigues. Psychologue.

Colomban, C.M.P. Port-de-Bouc. Psychologue.

Comte Anne-Marie, C.H. E. Toulouse, Marseille. Psychologue.

Decamp Brigitte, C.H. E. Toulouse, Marseille. Psychologue.

Del Volgo Jean-pierre, C.H.  Montperrin, Aix-en-Provence. Psychologue.

Delaleu Annick, Centre de Santé Mentale Angevin. Psychologue.

Delaye Gislaine, St Paul, Marseille. Psychologue.

Denan Françoise, C.I.O. La Viste, Marseille. Conseillère d'orientation psychologue.

Dollfus, C.H.  Montperrin, Aix-en-Provence. Psychologue.

Dominici Henri, Cavaillon. Psychologue sclolaire.

Dulguerian Marie-Rose, Hôpital de la Timone, Marseille. Psychologue.

Dupuis Caroline, C.H. E. Toulouse, Marseille. Psychologue.

Elmato Christine, Allouett. Psychologue.

Estrayer Marie-Hélène, C.H.G. de Martigues. Psychologue.

Etienne Sonia, C.H.  Montperrin, Aix-en-Provence. Psychologue.

Félician Jacques, Psychanalyste, Marseille.

Ferrer Patricia, C.M.P. Marseille. Assistante sociale.

Folliot-Hellen Brigitte, C.H.G.R. de Rennes. Psychologue.

Furet D., Le Canet. Psychologue.

Garino Alexis, C.H. E. Toulouse, Marseille. Psychologue.

Garrec Christine, Centre de Santé Mentale Angevin. Psychologue.

Gatto Marjorie, Cuers. Psychologue.

Girard Lisiane, C.H.S. de Laragne. Psychologue.

Giraud Dominique, C.H. E. Toulouse, Marseille. Psychologue.

Gouret Sylvie, Marseille. Psychologue.

Graveleau Martine, Centre de Santé Mentale Angevin. Psychologue.

Graziani Pierluigi, Université de Provence, Aix-en-Provence. Maître de conférence.

Grimal Célia, C.M.P. St Louis et C.M.P. St Henri, Marseille. Psychologue.

Grimm Pascal, C.M.P. St Louis, Marseille. Psychologue.

Guey Nicole, C.H. E. Toulouse, Marseille. Psychologue.

Guiral Suzanne, Hôpital Ste Marguerite, Marseille. Psychologue.

Hacloun Françoise, ISATIS, Mazargues. Psychologue.

Haro Corinne, C.H. E. Toulouse, Marseille. Psychologue.

Hector Frédérique, C.H. E. Toulouse, Marseille. Psychologue.

Hibon Stéphanie, étudiante en psychologie.

Jadaut Rénate, C.H. Sud Francilien, Corbeil-Essonne. Psychologue.

Jehenne Laurence, C.H.  Montperrin, Aix-en-Provence. Psychologue.

Josse Laurence, C.M.P. «Villa Mélodie», Vitrolles. Psychologue.

Jullien, C.H.  Montperrin, Aix-en-Provence. Psychologue.

Jumel Armelle, Centre de Santé Mentale Angevin. Psychologue.

Kélifa Danièle, S.E.S.S.D. Nice. Psychologue.

Laba Catherine, Centre de Santé Mentale Angevin. Psychologue.

Lacombe Alain, C.H. Montauban. Psychologue.

Lagier-Ricoeur Janine, Hôpital de la Timone, Marseille. Psychologue.

Lalande Mireille, Hôpital Ste Marguerite, Marseille. Psychologue.

Laporte Annick, C.M.P. Paris 4ème. Psychologue.

Le Berre Marie-Thérèse, Centre de Santé Mentale Angevin. Psychologue.

Leroy F., H.I.N. Capelette-Timone, Marseille. Infirmière.

Loubet-Sorin Christine, Centre de Santé Mentale Angevin. Psychologue.

Marand Murielle, Aix-en-Provence. Psychologue.

Maraninchi Julia, P.M.I., Marseille. Psychologue.

Martin Alexendra, C.H.  Montperrin, Aix-en-Provence. Psychologue.

Martin-Vallas François, Grenoble. Psychiatre, psychanalyste.
Guérault Nicole, Centre de Santé Mentale Angevin. Psychologue.

Massot Eve, C.H. E. Toulouse, Marseille. C.H. Montperrin, Aix en Provence. Psychologue.

Maugery Joëlle, Angers. Psychologue.

Meyrueis Josiane, H.I.N. Capelette-Timone, Marseille. Infirmière.

Moaty Françoise, C.H. Valvert, Marseille. Psychologue.

Moreau Brigitte, Centre de Santé Mentale Angevin. Psychologue.

Morel Christian, C.H. Pontorson. Psychologue.

Moreno Evelyne, C.H. Valvert, Marseille. Secrétaire médicale.

Mossé Frédéric, C.H.  Montperrin, Aix-en-Provence. Psychologue.

Moulinas Christine, Hôpital Ste Marguerite, Marseille. Psychologue.

Nguyen Aude, Marseille. Psychologue.

Nicolas Marie-Odile, Nantes. Psychologue.

Oger David, C.M.P.P. Vannes. Psychologue.

Osenda Josiane, Hôpital Ste Marguerite, Marseille. Psychologue.

Pahin Marie-Josée, C.H. E. Toulouse, Marseille. Psychologue.

Pasco Dominique, Le lou Cantou, L'ARS, Marseille. Psychologue.

Paul Maryvonne, Education Nationale. Institutrice.

Petitpierre Thérèse, C.H. Sud Francilien, Corbeil-Essonne. Psychologue.

Peyre-Orsini Noëlle, Aix-en-Provence. Psychologue.

Picard Esther, C.H. E. Toulouse, Marseille. Psychologue.

Pinelli Claude, C.H.U. la Timone, Marseille. Psychologue.

Pradelles Cédric, C.H. E. Toulouse, Marseille. Psychologue.

Raveneau Blandine, Centre de Santé Mentale Angevin. Psychologue.

Ravet Thierry, C.H. E. Toulouse, Marseille. Psychologue.

Regol Anne-Marie, SPIP, Aix-en Provence. Educatrice.

Revel Alain, C.M.P.P.U., Aix-en-Provence. Psychologue.

Revel Martine, Hôpital de Digne. Psychologue.

Richier Joëlle, C.H. E. Toulouse, Marseille. Psychologue.

Ricordeau Monique, Centre de Santé Mentale Angevin. Psychologue.

Ristor-Checchetto Florence, Centre de Santé Mentale Angevin. Psychologue.

Rouan George, Aix-en-Provence. Enseignant chercheur universitaire.

Rousselot Anne-Noëlle, Centre de Santé Mentale Angevin. Psychologue.

Rousson Sandy, C.M.P. Martigues. Psychologue.

Routeau Brigitte, Centre de Santé Mentale Angevin. Psychologue.

Roux Patrick, ADIR, Toulon. Psychologue.

Rugraff Christian, C.H.  Montperrin, Aix-en-Provence. Psychologue.

Saclier Véronique, Foyer les Violettes, Marseille. Psychologue.

Salemme Isabelle, C.H.  Montperrin, Aix-en-Provence. Psychologue.

Savard Monique, C.H. E. Toulouse, Marseille. Psychologue.

Schwilk Danièle, Hôpital de la Timone, Marseille. Cadre de santé.

Sébastien Liliane, C.H.  Montperrin, Aix-en-Provence. Psychologue.

Ségal Annie, C.H. E. Toulouse, Marseille. Psychologue.

Serruya Mireille, C.I.O.I  Marseille. Psychologue.

Silvestri Maria, étudiante et webmaster.

Simon-Grimaldi Marie-Ange,  C.H. E. Toulouse, Marseille. Psychologue.

Snaieden Alain, C.M.P. Perthuis. Psychologue.

Sovony Georges, C.H. Valvert, Marseille. Infirmier.

Sparfel Anne, Centre de Santé Mentale Angevin. Psychologue.

Stéphan Véronique, Centre de Santé Mentale Angevin. Psychologue.

Sudreau Vanessa, M.E.C.S. et P.J.J., L'Union. Psychologue.

Suhard Elodie, Centre de Santé Mentale Angevin. Psychologue.

Tattaccini Mireille, C.H.  Montperrin, Aix-en-Provence. Psychologue.

Thimeur Catherine, C.M.P.P. de Pontivy. Psychologue, psychanalyste.

Tosquellas Cyrill, C.H. Valvert, Marseille. Psychologue.

Tricoire Marie-Claire, Centre de Santé Mentale Angevin. Psychologue.

Urbain Martine, C.H. E. Toulouse, Marseille. Psychologue.

Varraud Françoise, Hôpital Ste Marguerite, Marseille. Psychologue.

Weil Danièle, C.H.  Montperrin, Aix-en-Provence. Psychologue.

Zarka-Dutormentelle Hélène, C.H. E. Toulouse, Marseille. Psychologue.

Zeller DominiqueDoux Joël, C.H. E. Toulouse, Marseille. Psychologue.



[1] Un document intitulé «Le répertoire des métiers hospitaliers : RAMSES - Guide de description à l’usage des animateurs» est tout à fait édifiant pour attester que la mécanique à l’œuvre opère à l’envers de l’activité d’élaboration dont nous parlons. Ce produit exemplaire de la standardisation de la pensée, de son expression et de son écriture précise notamment que «l’on peut dresser une liste (non exhaustive) de mots à bannir pour la description des activités ou des compétences». Parmi ces mots bannis, on trouve «recevoir, veiller à, aider à, assister, représenter, accompagner, remplir une fonction, assumer, être responsable de, …».

Il est bien précisé «que ces mots seront rentrés dans le progiciel qui en refusera l’introduction. dans le répertoire lors de la saisie.»




Les droits d'auteurs de ce site sont enregistrés devant notaire
tout copillage sera poursuivi devant les tribunaux

00036461


Déclaration CNIL N° 730264

Pour m'écrire...


Tous droits réservés
copyrignt ©2002,NICOLAS Sébastien



Membre du Webring des Psychologues Francophones
5 Sites precedents Site precedent Liste des Sites
Ce webring est tenu par Psychologue.fr
5 Sites suivants Site suivant Site au hasard
Rejoignez la chaine : Inscrivez votre site ICI

Site référencé dans Le Psy du Web
Hit-Parade Mentions legales
NICOLAS Informatique :

Hébergement de site web
Référencement gratuit de sites internet
Espace SSL sécurisé
Réseaux-Sécurité-Informatique

autel bouddhiste tibetain
forum sur le bouddhisme tibetain
sur le bouddhisme tibetain