Psychologue.fr – Thérapie & psychologue en ligne

Relation toxique : 7 Signes que vous ne pouvez plus ignorer

Une relation toxique est une relation dysfonctionnelle, qui se caractérise par l’état de souffrance de l’un ou l’autre des individus impliqués dans cette relation. Que ce soit sur le plan professionnel, familial, amical ou amoureux, une relation qui devient toxique laisse des séquelles bien reconnaissables. Dans la plupart des cas, l’impact d’une relation toxique peut être identifié par des changements de comportement, d’apparence physique ou encore d’état de santé mentale.

Toutefois, la toxicité de la relation peut être camouflée par l’amour que les individus se portent, le respect ou encore par un sentiment d’emprise. Alors, quels sont les signes d’une relation toxique et comment les reconnaître ?

Quels sont les signes d’une relation toxique ?

Plusieurs signaux sont caractéristiques d’une relation toxique. Tout d’abord, l’état de santé (physique et mental) de la personne victime d’une relation toxique se dégrade. Elle devient au fil du temps l’ombre d’elle-même, et bien souvent, l’ombre de l’autre. Impossibilité d’être soi-même, grande dépendance affective, problèmes de communication, manque de soutien de la part de l’autre, climat de tension permanent et besoin d’éloignement sont des signaux forts.

Votre curseur émotionnel est le seul à pouvoir vous indiquer si oui ou non vous devez mettre fin à cette relation. Il se peut que la relation que vous vivez soit toxique mais que la personne en face ne le soit pas. En revanche, elle vient activer trop de choses en vous et cela rend la relation douloureuse, invivable, et donc malsaine voire toxique.

Signe n° 1 : Votre état de santé se dégrade

L’impact d’une relation toxique sur votre santé mentale

Les signaux qui préviennent d’une relation toxique ou dysfonctionnelle ne sont pas à prendre à la légère. S’il s’agit par exemple d’une relation toxique au travail, vous pouvez repérer quelques détails importants pour vous alerter : vous fuyez la personne, les contacts avec elle sont douloureux pour vous, la communication est agressive, vous êtes sur vos gardes, vous vous sentez émotionnellement abusé… Ces détails mis bout à bout sont le signe que vous souffrez d’une relation toxique.

Si vous vous rendez au travail avec la peur au ventre, que vous perdez vos moyens lorsque vous croisez la personne en question, que vous sentez votre énergie vitale baisser progressivement, c’est que votre santé mentale est très probablement impactée par la toxicité de la relation. Vous pouvez ressentir :

  • Une perte d’estime de soi ;
  • De l’anxiété ;
  • Une peur de l’abandon ;
  • Un sentiment de victimisation ;
  • De la colère.

Tous ces sentiments sont normaux et sont là pour vous faire prendre conscience d’une chose : vous devez agir pour vous protéger.

L’impact d’une relation toxique sur la santé mentale peut déclencher des troubles des conduites alimentaires comme la boulimie ou l’hyperphagie pour tenter d’oublier ou de camoufler le mal-être vécu au sein de la relation. Des troubles anxieux ou même une dépression peuvent se développer à la suite d’une relation dysfonctionnelle, dans laquelle l’individu a le sentiment d’être prisonnier.

Les signaux que vous envoie votre corps pour vous protéger d’un amour toxique

Il se peut que vous n’ayez pas conscience de la nature toxique de la relation que vous entretenez avec une personne en particulier. Il est également possible que vous vous sentiez coupable et que vous ayez énormément de mal à poser vos limites. Dans le cadre d’une relation familiale toxique, il n’est pas rare de constater que le membre qui se sent « victime » d’un parent toxique se retrouve incapable de couper les ponts.

Peur de blesser le parent, d’être rejeté ou encore de ne pas correspondre à ses attentes, les raisons sont multiples. Les conséquences le sont également, notamment sur le plan psychosomatique.

Lorsque vous refoulez une émotion douloureuse de peur de blesser la personne toxique par exemple, l’émotion va chercher à s’exprimer autrement que par la parole, en prenant place dans votre corps. Vous pouvez ainsi développer une maladie, vivre une prise de poids importante (ou au contraire, une perte de poids), ressentir une gêne physique à un endroit précis sans comprendre la source du problème.

Dans une relation toxique, il peut y avoir une réelle perte de sens à prendre soin de soi. Si vous vivez cela, c’est un signal qui doit vous faire prendre conscience de votre relation problématique.

En réalité, ce sont vos émotions qui cherchent une porte de sortie, et tirent la sonnette d’alarme. Les maux physiques et psychologiques prennent alors le dessus sur les mots, et vous vous sentez bloqué dans un corps qui n’est plus le vôtre à cause d’une situation qui ne vous correspond pas.

Signe n° 2 : Vous n’avez pas la possibilité d’être vous-même dans cette relation amicale ou amoureuse

Les amitiés toxiques : comment les déceler ?

Une relation toxique peut également se vivre sous le prisme de l’amitié. Que ce soit une personne que vous ayez rencontrée lorsque vous étiez enfant ou bien une connaissance plus récente, plusieurs signaux d’alerte se mettent en place lorsque vous faites face à de la toxicité dans cette relation, toxicité qui peut s’exprimer par :

  • Des moqueries ;
  • Des critiques ;
  • De la dévalorisation ;
  • Un manque d’écoute ;
  • Un manque d’empathie ;
  • Un sentiment de jalousie.

Une relation amicale toxique se révèle également être une grande source d’angoisse. Vous vous sentez constamment mal à l’idée de faire les choses de la « mauvaise » façon, vous avez la boule au ventre lorsque vous savez que vous allez voir votre ami ou vous appréhendez ces rencontres.

Tous ces maux corporels sont un signal d’alarme puissant : votre corps vous met en garde contre cette amitié, en vous envoyant des messages. Si vous savez que vous allez obligatoirement passer un mauvais moment au contact de cette personne, que vous vous sentez étouffé par elle ou que vous ressentez un mal-être physique ou émotionnel, cela signifie que votre corps essaie de se protéger de l’aspect toxique de cette relation.

Vous ne vous sentez pas en confiance avec cet ami, vous ne pouvez rien lui confier et surtout : vous ne vous autorisez pas à être vous-même, de peur d’être blessé, trahi ou encore rabaissé. Votre intuition vous le crie haut et fort : cette personne ne vous veut pas du bien.

C’est souvent le cas dans des relations nouées dès l’enfance ou l’adolescence. Vous évoluez d’une certaine façon, et votre amitié en pâtit car la personne en face de vous prend une autre voie et va développer une mentalité et des valeurs qui ne sont plus forcément en accord avec les vôtres. Un fossé se creuse, et vous prenez conscience que votre relation devient un fardeau : vous repoussez ou évitez au maximum les moments passés ensemble, vous protégez votre intimité en limitant les contacts, vous avez les oreilles qui sifflent en sachant que cette même personne parle de vous d’une façon irrespectueuse… Tous ces éléments constituent un grand panneau rouge, fait pour vous alerter sur la situation.

Essayer d’en discuter
Dans un premier temps, vous pouvez essayer d’en discuter avec votre ami. Que ressent-il ? Que pense-t-il de votre relation ? Partage-t-il les mêmes craintes ? Si les réponses à vos questions confirment la toxicité de la relation, il est préférable de couper les ponts. Bien que cela puisse être douloureux, c’est aussi et surtout salvateur, pour vous et également pour l’autre personne.

Relation amoureuse toxique : devenir l’ombre de soi-même

La relation dans laquelle vous êtes peut comporter plusieurs degrés de toxicité. Du mépris au manque de considération, de la violence psychologique à la violence physique ou encore du dénigrement jusqu’au harcèlement. Chaque signe compte dans une relation toxique, et votre curseur émotionnel vous permettra de vous rendre compte de ce qui dysfonctionne dans votre couple.

Au cœur de votre relation amoureuse toxique peut se cacher différentes peurs : la peur du rejet, de la trahison ou encore la peur de l’abandon. Dans une relation toxique, les deux personnes ne sont pas nécessairement toxiques elles-mêmes. En revanche, en étant ensemble, elles vont venir activer les traumatismes, peurs et sentiments désagréables enfouis chez l’autre. De cette relation émane une toxicité qui engendre des conflits, un manque de communication et bien souvent, un repli sur soi.

Si vous vous retrouvez dans cette situation, il est fort probable que vous soyez dans une relation amoureuse toxique. Votre partenaire ne tient pas compte de vos attentes et de vos besoins, et vous vous repliez sur vous-même. C’est à la fois un réflexe de protection, et en même temps un geste qui peut renforcer la toxicité de votre partenaire, si c’est un pervers narcissique par exemple. Il va sentir qu’une brèche se creuse et en profiter pour appuyer sur vos points de douleur. Si vous avez l’impression que votre partenaire se délecte du fait de vous voir isolé, mal dans votre peau ou encore dans le mutisme complet, il est important que vous puissiez prendre du recul et au mieux, vous protéger.

Signe n° 3 : Vous êtes dans un rapport de dépendance affective

La dépendance affective est un des traits toxiques d’une relation dysfonctionnelle. Dans le triangle de Karpman, on voit nettement se distinguer 3 types de profil : le sauveur, le bourreau, et la victime. Ce schéma, utilisé pour créer un effet dramatique dans les arts de la comédie, est également un très bon outil pour observer vos schémas relationnels. Initialement créé par Eric Berne, ce triangle nous invite à comprendre la façon dont une relation peut basculer vers un rapport de dominance, notamment du point de vue du bourreau et de la victime.

Dans une relation amoureuse toxique, il n’est pas rare d’observer un rapport de dépendance, voire de codépendance, entre les individus. Si vous souhaitez savoir si vous êtes dépendant de la personne avec qui vous entretenez une relation, vous pouvez prêter attention à ces indicateurs :

  • Vous avez le sentiment d’être vide lorsque l’autre est absent ;
  • Vous n’osez rien faire sans sa présence ;
  • Vous souffrez de le voir échanger et se rapprocher d’autres personnes ;
  • La séparation devient une angoisse ;
  • Vous ressentez un besoin excessif d’être considéré par l’autre.

Cette relation se transforme peu à peu en addiction et vient combler un manque affectif, installé parfois dès l’enfance. Que ce soit dans vos relations professionnelles, familiales, amicales ou amoureuses, vous pouvez faire face à une relation de dépendance affective. L’identifier est un premier pas vers la libération, qui est salvatrice pour vous mais également pour l’autre personne.

La codépendance
Dans le cadre d’une codépendance, les effets se font ressentir des deux côtés de la relation et s’intensifient. Il vous paraît impossible de passer du temps sans l’autre, vous ne vous sentez plus vous-même sans lui et son absence vous plonge dans un grand sentiment d’angoisse. La relation de codépendance est entretenue par les deux personnes, qui se sentent incapables de poser leurs limites.

Signe n° 4 : Vous rencontrez de gros problèmes de communication

Un des marqueurs de la relation toxique est l’absence de communication entre les deux personnes. Chaque entrevue est conflictuelle, la personne vous coupe la parole, elle vous contredit et ne laisse aucune place à vos pensées et ressentis. Vous ne vous sentez pas légitime de vous exprimer, vous en venez à douter de vous-même et préférez vous murer dans le silence plutôt que d’essuyer une nouvelle critique.

Le problème majeur de ce manque de communication est la blessure de l’estime de soi qui s’installe peu à peu. Votre partenaire, dans le cadre d’une relation de couple (ou d’une autre relation : amicale, professionnelle, familiale) doit pouvoir vous laisser de la place et accueillir vos ressentis. Ces problèmes de communication sont révélateurs d’une faille profonde : les deux partis sont campés sur leurs positions, et ce type de relation ne peut être viable sur le long terme. Marqueur d’un déséquilibre, ce manque de complicité, d’échanges et surtout d’acceptation doit pouvoir vous alerter sur le fait que votre relation est potentiellement toxique.

Une relation saine repose sur une bonne communication
Que ce soit sur le plan amoureux, professionnel ou encore amical, les deux individus doivent se laisser mutuellement de la place et accepter les ressentis, émotions et besoins de leur partenaire. Si vous vous sentez opprimé dès que vous tentez de prendre la parole, c’est probablement le signe d’une relation toxique.

Signe n° 5 : Vous vivez dans un climat de tension

La peur de l’autre : un élément important pour reconnaître une personne toxique

Une relation néfaste ou déséquilibrée prend également racine dans la manipulation : l’un des deux individus prend le contrôle de l’autre, en appuyant constamment sur ses peurs, ses points de douleurs et ses traumatismes passés. Que cela soit fait de manière consciente ou inconsciente, ce type de manipulation peut avoir lieu dans différentes sphères de votre vie.

Dans le cadre d’une relation de couple, si vous ressentez de la peur à l’idée de décevoir l’autre ou encore de ne pas répondre à ses demandes, cela devient problématique. Si vous vous sentez dans l’obligation d’avoir des relations sexuelles avec votre partenaire, que votre sexualité est non consentie et que vous vous forcez pour faire plaisir à votre partenaire, il est important que vous puissiez en parler à vos proches et échapper à cette relation toxique.

Si vous craignez d’exprimer vos besoins par peur que cela devienne une source de conflits supplémentaires, il est primordial d’avoir une prise de conscience et de pouvoir agir, pour votre sécurité et votre santé.

Les disputes quotidiennes

Votre vie professionnelle se résume à une source d’angoisse permanente et vous êtes sous l’emprise d’un employeur toxique ? La meilleure solution est de ne pas laisser la situation stagner et empirer. Si vous le pouvez, parlez-en rapidement autour de vous, en sollicitant vos collègues ou en faisant appel à une aide extérieure pour vous sortir de cette situation.

Dans votre vie de couple, les disputes peuvent également être le signe que vous vivez avec une personne toxique. Si votre partenaire recherche sans arrêt le conflit, qu’il aime prendre le dessus sur vous ou vous poussez en dehors de vos limites, il se peut que vous viviez avec une femme toxique ou un homme toxique. Les disputes peuvent conduire à un manque de respect mutuel et à des situations qui mettent en péril votre santé physique et mentale.

Il est nécessaire d’en parler autour de vous afin de vous protéger. Vous pouvez faire appel à vos proches ou encore à une assistance sociale. Si votre conjoint y consent, vous pouvez également opter pour une thérapie de couple auprès d’un psychologue ou d’un psychothérapeute.

Signe n° 6 : Votre partenaire ne vous manifeste aucun soutien

Un conjoint toxique vous tire vers le bas. Vous vivez avec une personne qui essaie constamment de détruire tous vos projets, qui vous fait comprendre que vous n’êtes « bon à rien » et que vous ne méritez pas de rencontrer le succès ni d’assouvir vos ambitions ? Votre partenaire ne vous montre aucun soutien, et effectue des manipulations en douce pour saboter vos projets ? C’est le signe que vous êtes sous le joug d’une personne malsaine.

Pour ne pas se laisser « dépasser » par l’autre et garder la main sur son partenaire, le conjoint toxique ou l’ami toxique va tout faire pour vous mettre des bâtons dans les roues. Votre malheur nourrit son ego et casser vos ambitions lui permet de vous soumettre à ses désirs et ses propres projets.

L’alternance des phases douces et violentes
Une relation toxique peut ne pas être tout le temps toxique, il peut y avoir une confusion entre les moments doux et les moments violents. Dans le cadre familial par exemple, une mère toxique va osciller entre ces deux polarités jusqu’à faire perdre conscience à ses enfants de la « normalité » d’une relation. Dans le couple, une relation toxique peut également comporter de bons moments, ou du moins, des moments de répits. Cette relation n’en est pas moins dysfonctionnelle pour autant.

Signe n° 7 : Vous avez besoin de distance

La relation toxique ou l’impression d’être en prison

Un des comportements marqueurs d’une personne toxique est de pousser son partenaire dans une sorte de prison. Le partenaire en question souffre tellement qu’il ne voit pas d’issue possible, et en vient même à penser : « Je mérite ce qu’il m’arrive ». Si c’est votre cas, que vous ressentez de la culpabilité à l’idée de quitter une personne toxique ou de mettre un terme à votre relation, sachez que des groupes de parole existent, notamment pour quitter un pervers narcissique, par exemple.

Des moyens pour en sortir
Si votre partenaire vous enferme dans une relation qui vous fait souffrir et que vous avez besoin de distance, il existe des moyens de vous en sortir. Groupes de parole, thérapies, foyers, planning familial ou encore assistance sociale, des professionnels sont à votre disposition pour vous aider à quitter cette relation toxique.

Comment se séparer d’une personne toxique ?

Si vous avez besoin de distance et que vous souhaitez rompre avec un partenaire toxique, mettre fin à une relation professionnelle malsaine ou encore à une amitié dysfonctionnelle, il est important d’agir rapidement. Plus vous laissez du temps couler entre votre décision et vos actes, plus vous serez amené à ressentir de la culpabilité ou souffrir de l’emprise de votre partenaire. Des numéros d’urgence peuvent vous aider à quitter une personne toxique ou violente, et des dispositifs sociaux et associations sont accessibles dans les communes et dans chaque département.

Vous séparer d’une personne toxique va vous demander du courage, de la force ainsi qu’une grande détermination. Pour voir la lumière au bout du tunnel, il est primordial que vous preniez conscience que cette démarche est salutaire et qu’elle va vous changer la vie. Vous pouvez dresser une liste des pour et des contres, afin de prendre conscience du déséquilibre de la relation et du peu d’avantages que vous trouvez à rester. S’il s’agit d’une dépendance financière ou matérielle (la violence économique faisant parfois partie des relations toxiques notamment dans le cas des violences domestiques et/ou conjugales), le fait de solliciter votre entourage ou de demander une place dans un hébergement d’urgence pourra vous permettre de trouver rapidement une issue et un moyen de vous sauver de cette relation si vous vivez ensemble.

Comment se protéger d’une relation toxique ?

Pour vous protéger d’une relation dysfonctionnelle, il est d’abord nécessaire de prendre conscience de la toxicité de la relation. Des outils comme le violentomètre vous permettront de mettre des mots sur ce que vous vivez et de vous rendre compte que vous n’êtes pas seul(e). Si votre entourage vous met en garde contre votre partenaire, un ami ou encore un collègue de travail qui vous fait souffrir, il est important d’accepter que la relation que vous vivez est effectivement toxique et d’en discuter avec un professionnel de santé comme un psychologue.

N’attendez pas le changement de la part de l’autre : travailler sur vous-même et poser vos limites sont des clés importantes pour vous sortir d’une relation toxique et vous protéger.

Faire attention aux signes

Les signes qui vous avertissent d’une relation toxique sont nombreux et peuvent vous être salutaires. Que ce soit venant d’un partenaire, d’une relation amicale ou professionnelle, ou encore d’un membre de votre famille, certaines conduites sont inacceptables et potentiellement dangereuses pour vous. Si vous vous sentez opprimé dans cette relation, que vous n’êtes plus vous-même, que vous vous sentez rabaissé et poussé en dehors de vos limités, ce sont là des marqueurs d’une relation toxique.

De même qu’un comportement violent, les abus psychologiques doivent être considérés comme des atteintes à votre santé mentale et physique. Être à l’écoute de votre curseur émotionnel vous aidera à conscientiser le fait que vous vivez une relation toxique, et que vous pouvez trouver des solutions pour vous en sortir avec l’aide de professionnels si nécessaire.

Votre thérapie à 39€ par semaine

Échangez tous les jours avec un psychologue spécialisé, sans rendez-vous.

Choisissez un(e) psychologue spécialisé dans votre problématique et démarrez votre accompagnement immédiatement.

3 psychologues en ligne