Psychologue.fr – Thérapie & psychologue en ligne

Personnalité toxique : définition, profils, signes, test gratuit

Nous sommes par définition des « êtres sociaux ». L’autre est constamment présent dans notre vie. Nous avons besoin de cet « autre » comme ami, comme amant ou comme soutien pour apprendre, pour nous aider, nous rassurer ou évoluer. Les relations interpersonnelles sont indispensables à notre bien-être personnel.

Elles se caractérisent par des relations entre des personnes émotionnellement complexes. Lors de ces interactions, il peut arriver de tomber sur des personnes malveillantes qui viennent désorganiser notre structure interne : ce sont les personnalités toxiques.

Elles ne sont pas forcément conscientes du mal qu’elles peuvent faire, néanmoins il est primordial d’agir avant qu’elles ne vous détruisent et n’impactent votre santé mentale. Mais qui sont-elles vraiment ? Comment agissent-elles sur votre état émotionnel ? Découvrez leurs différents types de personnalité, comment les reconnaître et comment leur faire face.

Qu’est-ce qu’une personnalité toxique (définition) ?

Une personnalité toxique instaure le mal-être dans une relation. Cette toxicité peut prendre la forme de critiques, d’une jalousie maladive, de manipulations quotidiennes ou encore par la culpabilisation constante de l’autre. L’emprise est fréquente et les insultes ainsi que les violences psychologiques (voire physiques) sont possibles. Une personne toxique est malsaine et ne vous veut pas du bien : en sa présence, vous vous sentirez très mal à l’aise.

Nous avons tous un jour été confrontés à un collègue manipulateur, un ami envieux, un conjoint toxique jaloux ou des parents culpabilisateurs. Les personnalités toxiques sont présentes un peu partout autour de nous. Il n’existe pas un seul profil de personnalité toxique. Chaque profil étant différent, il est plus difficile de les démasquer.

Ces individus ont généralement rencontré des traumatismes dans leur enfance ou des chocs émotionnels qui alimentent leurs comportements, se traduisant par des paroles ou des attitudes blessantes. La victime ressentira un malaise, une fatigue émotionnelle et peu à peu, une perte de son estime de soi.

Les comportements toxiques masquent généralement un manque de confiance et une grande fragilité psychologique. Les personnes atteintes de ce trouble projettent sur les autres leurs propres carences affectives, tout en refusant de les reconnaître. Elles exercent leur « pouvoir » sur des cibles principalement vulnérables. Leur comportement prendra plusieurs formes :

  • Faire culpabiliser leur victime,
  • Avoir un désir de contrôle sur leurs manières d’être et d’agir,
  • Utiliser la manipulation pour parvenir à leurs fins,
  • Cacher leur jalousie face aux succès des autres.

La personne malveillante est indifférente aux besoins des autres et ne se soucie que de son bien-être. Elle montre une bonne image d’elle et utilise généralement la flatterie pour gagner la confiance de sa victime. Une fois qu’elle y parvient, elle peut la manipuler à sa guise. C’est une personne dangereuse qui peut entraver votre épanouissement et nuire à vos objectifs personnels.

Il est important de noter que chaque personne est différente. Une personne toxique pour vous ne le sera peut-être pas pour quelqu’un d’autre. Si vous estimez que cette personne est trop intrusive, il se peut que pour une autre personne, elle convienne parfaitement. En fonction de votre personnalité, de votre sensibilité ou de votre vécu, le degré de toxicité peut être perçu différemment et être plus ou moins acceptable. Quoi qu’il en soit, il est important d’analyser dans votre relation, les éléments qui vous mettent dans une position d’inconfort afin de garder le contrôle sur vos émotions.

Une personne toxique peut-elle changer ?
Une personne pathologiquement toxique ne peut pas changer. En revanche, lorsque ce n’est pas pathologique, un travail de thérapie est nécessaire, si la personne en prend conscience et en a envie.

Les 4 profils de personnalité toxique

Les personnes toxiques ont chacune des spécificités différentes. Voici les 4 grands types de personnalité toxique que vous pouvez rencontrer : narcissique, paranoïaque, antisociale et borderline.

La personnalité narcissique

Le DSM-5 (Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux) définit le trouble de la personnalité narcissique « par des fantaisies ou des comportements grandioses, un besoin d’être admiré et un manque d’empathie ».

Ce type de comportement apparaît généralement au début de l’âge adulte. On le retrouve dans divers contextes comme en témoignent les caractéristiques suivantes :

  1. La personne narcissique manifeste de l’arrogance, de la fierté et se croit supérieure ou spéciale. Elle surestime ses capacités tout en exagérant ses réalisations.
  2. Elle pense être unique et estime qu’elle ne doit s’associer qu’avec des personnes aussi talentueuses qu’elle.
  3. Elle souhaite être admirée pour sa beauté, son intelligence ou accomplir quelque chose qui lui apportera une grande renommée.
  4. Elle est dépourvue d’empathie : elle ne s’intéresse qu’à ses besoins et à ses objectifs et ne prend pas en considération les sentiments d’autrui.
  5. Elle est obsédée par des fantasmes sans limites comme la conquête du pouvoir ou trouver l’amour idéal.
  6. Elle ressent le besoin de manipuler les autres pour parvenir à ses fins.
  7. Elle éprouve le sentiment que les autres l’envient et que tout lui est dû.

Les personnes narcissiques ont donc tendance à privilégier leurs intérêts au détriment des intérêts d’autrui, dans le cadre personnel comme professionnel. En raison de la faible estime d’elles-mêmes et de leur vulnérabilité, elles sont facilement blessées par la critique ou l’échec. Elles peuvent réagir avec agressivité ou contre attaquer avec provocation.

Une emprise perverse peut très vite s’installer avec une personnalité aussi malveillante, qui va entretenir en plus une relation de dépendance affective avec la victime, notamment dans le couple. En tant que victime de tels agissements, vous risquez de perdre une totale confiance en vous, de ressentir un état d’épuisement et de vous sentir dévalorisé.

La personnalité paranoïaque

Les personnalités paranoïaques sont caractérisées par une suspicion et une méfiance des autres injustifiées poussant à interpréter leurs intentions comme malveillantes. Les individus ayant un trouble de la personnalité paranoïaque ont tendance à :

  1. Penser sans raison justifiée que les autres cherchent à leur nuire, à les tromper ou à les exploiter.
  2. Se méfier, douter de la loyauté et de la fidélité de leur entourage familial et professionnel.
  3. Être réticents à se confier de peur que les informations qu’ils communiquent soient utilisées contre eux.
  4. Être très rancuniers en cas d’insultes, d’affronts ou de blessures.
  5. Imaginer des sous-entendus dans chaque parole ou événement du quotidien.
  6. Réagir avec agressivité quand ils se croient attaqués : ils ont du mal à pardonner car ils se sentent profondément blessés dans leur narcissisme et seront disposés à réagir par des crises de colère.

Les personnalités paranoïaques ont tendance à interpréter de manière négative des remarques insignifiantes, mais qui seront perçues pour elles comme hostiles ou menaçantes. Elles sont généralement difficilement supportables ce qui va leur causer des difficultés dans les relations avec leur entourage. Elles peuvent se comporter avec méfiance et paraître froides car elles imaginent toujours être la cible de menaces potentielles.

Les individus paranoïaques manquant de confiance envers autrui ce qui les pousse à être autonomes et indépendants. Ils sont rigides et très critiques vis-à-vis de leur entourage alors qu’eux-mêmes n’acceptent pas la critique. La personnalité paranoïaque peut rapidement devenir toxique dans une relation intime en raison des suspicions injustifiées et répétées en rapport avec la fidélité du conjoint.

Les phases « paranoïaques » sont normales

Il est essentiel de souligner que même des personnes « équilibrées psychiquement » peuvent avoir des phases paranoïaques. Cela peut arriver après un moment de déprime accompagné de pensées négatives : « Et s’il me trompait ? », « Et s’il ne m’aimait plus ? ».

Notons que le fait d’osciller entre différents types de personnalité de manière tout à fait superficielle est le propre des individus « équilibrés ». En revanche, une personne atteinte du trouble de la personnalité paranoïaque a ces pensées qui la traversent en permanence et de manière profonde.

La personnalité antisociale

Le trouble de la personnalité antisociale est caractérisé par un mode général de mépris et de transgression des droits d’autrui apparaissant généralement au début de l’adolescence. La personnalité toxique antisociale a un comportement persistant et répété où les droits fondamentaux des autres ainsi que les règles de vie sociales sont bafoués.

Les personnes atteintes de ce trouble manquent d’empathie, méprisent les sentiments et les souffrances des autres. Elles sont souvent orgueilleuses, arrogantes et ont tendance à avoir la parole facile. Ces traits sont aussi des caractéristiques dominantes de la psychopathie, qui renvoie le plus souvent à une insensibilité et une inadaptabilité sociale et affective.

Les symptômes qui caractérisent le mieux la personnalité asociale sont les suivants :

  1. La transgression des normes sociales, des lois et de l’éthique (destruction de biens, vols, fraudes etc.).
  2. Les mensonges à répétition dans le but de tromper autrui pour satisfaire ses intérêts ou seulement pour le plaisir.
  3. L’égoïsme.
  4. L’autodétermination en dépit des exigences extérieures.
  5. L’agressivité et l’irritabilité par des violences et des bagarres répétées.
  6. L’irresponsabilité envers sa sécurité et celles des autres.
  7. L’instabilité notamment dans l’incapacité à assumer un emploi durable.
  8. L’indifférence, caractérisée par une absence de remords et une tendance à se justifier après avoir blessé autrui.

Ces personnes « chroniquement antisociales » sont toujours dans une situation de conflit. Elles sont affectivement immatures, impitoyables et n’ont aucun sens de la responsabilité ni la capacité à adopter des comportements rationnels.

Bien que leur présentation soit souvent aimable et séductrice, les personnalités antisociales ont souvent recours à l’intimidation et la domination pour contrôler leur entourage, sans prendre conscience de l’impact que leur comportement a sur les autres.

Antisociale ou délinquante ?
La personnalité antisociale fait référence à des individus caractérisés comme « adversaires du social », ennemis de la société, susceptibles de mettre en danger la quiétude d’un ordre social auquel ils seraient en opposition. Attention tout de même à ne pas la confondre avec la personne délinquante. La personne antisociale est définie comme un individu dans l’incapacité à se conformer aux lois, ce qui peut tout à fait correspondre au profil de délinquant. Bien qu’il y ait des similitudes et que le comportement s’apparente à celui du délinquant dans son « parcours judiciaire », il existe quelques divergences notamment dans le sens de la morale caractérisé par l’indifférence et l’absence de remords.

La personnalité borderline

Le trouble de la personnalité borderline, appelé aussi « personnalité émotionnellement labile » est défini comme un mode général d’instabilité des relations et des affects avec une impulsivité marquée. Ce trouble renvoie à une instabilité émotionnelle et une impulsivité de la personne dans son image de soi ainsi que dans ses relations avec son entourage.

Les personnes avec ce type de personnalité présentent plusieurs caractéristiques :

  1. La peur de la solitude : elles ont tendance à recourir à des agissements destructeurs pour gérer leur solitude. Elles peuvent provoquer des situations de crise pour éviter l’abandon, comme tenter de se suicider uniquement pour attirer l’attention.
  2. La colère : elles ont du mal à contrôler leur colère et s’irritent de manière excessive et injustifiée. Leur colère est souvent dirigée contre leurs proches et parfois même contre les professionnels de santé car elles se sentent abandonnées et négligées. Après coup, elles se sentent coupables et honteuses renforçant ainsi leur sentiment d’infériorité.
  3. L’impulsivité : elles rencontrent des difficultés au niveau de la gestion de leurs émotions et agissent souvent de manière impulsive et autodestructrice pour elles-mêmes (tentative de suicide, prise de substances, conduite à risque, automutilation…). Ces agissements sont souvent déclenchés par le rejet ou l’abandon provoqués par un proche. Leur humeur évolue rapidement avec des phases dépressives et un sentiment chronique de vide.
  4. L’inconstance : elles changement souvent leur opinion des autres sans raison particulière mais en se basant sur un ressenti infondé. Elles peuvent par exemple apprécier une personne au début de la relation et subitement se mettre en colère contre elle et la dénigrer car elles ont le sentiment qu’elle ne se soucie pas d’elles. Les personnalités borderline peuvent également changer brusquement l’image qu’elles ont d’elles-mêmes, changer leurs objectifs, leurs opinions ou encore leurs amis.

Les individus avec un trouble de la personnalité borderline ont tendance à renoncer ou fuir avant d’atteindre un but. Par exemple, elles vont interrompre leurs études, juste avant l’obtention de leur diplôme, ou mettre fin à une relation après avoir fourni des efforts inconsidérés.

Certaines personnes présentent des symptômes à tendance psychotique, comme des hallucinations, pendant les périodes de stress. Des mauvais traitements physiques et sexuels peuvent expliquer leur toxicité. Elles ont souvent été victimes de négligence parentale ou ont subi une perte ou une séparation parentale précoce.

Comment reconnaître une personne toxique ?

Une personne toxique ne le devient pas du jour au lendemain, c’est un processus insidieux, progressif et répétitif. C’est une sorte d’empoisonnement à petit feu qui entrave progressivement votre épanouissement personnel.

En tant que victime d’une personnalité toxique, vous êtes dépourvu d’énergie et vous vous sentez mal au lieu de vous sentir bien. Ce sentiment de négativité constante doit vous alerter. Voici plusieurs signes révélateurs qu’une personne toxique fait partie de dans votre entourage.

Signe n° 1 : une personne toxique vous rabaisse et vous culpabilise

Votre ami, votre conjoint ou votre parent doit vous tirer vers le haut et doit avoir envie de vous voir heureux. Il en va de même pour un collègue de travail qui doit vous voir épanoui au sein de l’entreprise afin que vous donniez le meilleur de vous-même.

Une personne toxique n’agit pas de cette manière. Elle n’hésite pas à avoir des propos blessants envers vous (critiques, reproches, ignore votre ressenti, dénigre votre travail, humiliations, insultes…). Cela peut aussi se manifester par des comportements malsains comme ne plus vous inviter à des évènements professionnels pour vous sanctionner indirectement.

Cela peut être dangereux car cette toxicité vous fait perdre confiance en vous et abandonner vos ambitions personnelles ou professionnelles. Ces remises en question vont vous amener à douter de vous et à ne plus vous sentir à la hauteur.

Signe n° 2 : l’homme ou la femme toxique a un comportement manipulateur

Une personnalité toxique n’hésitera pas à utiliser l’empathie ou à se servir de vos points sensibles pour tourner la situation à son avantage, et ce, sans se soucier des conséquences négatives que ces agissements auront sur vous. La personne manipulatrice profite de votre gentillesse pour parvenir à des objectifs bien précis. Généralement, elle a tendance à mettre sa victime dans une position de faiblesse et de soumission.

Elle fait en sorte que vous agissiez selon ses propres intérêts. Pour cela, elle exerce une forme de contrôle caractérisée par la culpabilité et la peur. Elle vous ment et vous manipule pour arriver à ses fins. La manipulation lui donne confiance en elle d’autant plus si vous êtes quelqu’un de fragile émotionnellement. La personne toxique pense que la soumission par le chantage affectif est une forme de loyauté. Elle se montre très jalouse et punitive. Elle vous menace sans arrêt si vous n’allez pas dans son sens.

En tant que victime d’une personnalité manipulatrice, vous vous retrouvez à faire des choses qui ne vous plaisent pas pour ne pas avoir à la décevoir. Vous perdez confiance en vous et ressentez de la honte et de la culpabilité. Il se peut que vous vous éloigniez de votre famille et de vos amis peu à peu, tout en éprouvant un mal-être constant. De nature discrète, la personne toxique sait très bien cacher ses traits les plus révélateurs.

La pensée magique du manipulateur
Le manipulateur a une sorte de « pensée magique » c’est-à-dire qu’il ne distingue pas le réel du virtuel. Il a tendance à dire : « Si je dis une chose, c’est qu’elle est vraie », « Si je n’y pense pas, ça disparaîtra », etc. S’il dément une chose qu’il a faite, pour lui c’est qu’il ne l’a jamais faite. Il dispose d’un système de négation tellement puissant qu’il ne fait pas la différence entre le vrai du faux.

Signe n° 3 : elle n’assume pas ses erreurs

Une personne toxique ne prend jamais la responsabilité en cas d’erreur. Les problèmes et désaccords ne peuvent pas provenir d’elle, c’est forcément de votre faute ou de la faute de quelqu’un d’autre. Elle a tendance à souligner les points faibles des autres afin de mieux camoufler ses propres manquements. Sa nature narcissique la confronte à une incapacité à reconnaître ses torts. Lorsqu’elle commet une erreur, elle cherche un bouc émissaire, en l’occurrence vous, sur qui rejeter ses fautes.

La personne toxique n’a aucune considération pour autrui, elle vous fait culpabiliser pour ses propres erreurs et se place toujours en victime. Par exemple, si elle vous est infidèle, elle vous fera culpabiliser de ne pas avoir été là pour elle et d’avoir été négligée, se faisant ainsi passer pour la victime.

Signe n° 4 : la personnalité toxique est égocentrique

Quelqu’un de toxique ne prend pas en compte votre point de vue et n’agit qu’en fonction de ce qu’il a décidé. Il ressent le besoin d’exercer un contrôle sur tout, d’interférer dans vos décisions jusqu’à s’immiscer dans vos affaires personnelles. Vous remarquerez, dans son attitude toxique, qu’il monopolise toujours la conversation en centrant la discussion sur sa personne : « Moi, je… ». Il n’a aucune considération pour les autres sauf si c’est pour savoir ce qu’ils pensent de lui.

Une personne toxique vous demande de la rassurer en permanence et réclame constamment votre attention. Vous devez répondre à des questions du type : « Je te plais ? », « Comment tu me trouves ? », « Cela me va bien ? ». Elle jalouse en permanence la réussite d’autrui, et peut-être même la vôtre.

C’est une forme de relation à sens unique, autrement dit unilatérale, car seuls ses besoins et son point de vue sont pris en considération.

Égocentrisme ≠ égoïsme
Ne pas confondre égocentrique et égoïste. Ces deux termes ont certes des points communs mais se différencient sur une chose : la personne égoïste n’a pas forcément besoin de l’attention des autres pour exister.

Signe n° 5 : une personne néfaste communique avec malveillance

Un dialogue difficile est un signe de relation toxique. Vous pouvez déjà en voir les prémices dans la difficulté à maintenir une discussion sans vous disputer. La personne toxique vous reproche constamment des choses et met souvent en avant vos défauts et vos points faibles : « Tu es trop… », « Tu aurais dû… », « Tu n’es pas assez… ». Elle refuse de reconnaître ses torts ce qui vous met toujours en situation d’inconfort. Les discussions ne sont jamais fluides et traduisent un réel manque d’empathie de sa part.

La personne malveillante utilise souvent l’ironie et la moquerie pour communiquer. Il ne faut pas confondre moquerie et plaisanterie, cette dernière traduisant plutôt une forme de complicité dans une relation. Vous ne réagirez pas de la même façon si elle vous dit : « Tu es beaucoup trop grosse pour porter ce type de jean » plutôt que « Ce jean te fait de grosses fesses ». Et c’est tout à fait normal, dans le premier exemple, on vous dévalorise tandis que dans le second, on critique le jean mal taillé.

La communication est le pilier de toute relation, elle doit être construite dans la bienveillance et l’empathie. Cependant, la personne toxique va instaurer une communication malsaine pour se donner une image de force. Elle vous persécute car elle ressent le besoin de vous rabaisser et d’avoir le pouvoir, et ce, sans forcément en être consciente.

Nos conseils pour faire face aux gens toxiques

Bernardo Stamateas, psychologue argentin, nous dit : « Faites fi de l’opinion des gens toxiques, libérez-vous de leurs critiques et vous vous libérerez de chacun de leurs mots et de leurs actions. N’idéalisez pas. N’attendez rien de personne. »

En effet, supporter chaque jour le mépris et les humeurs négatives des autres peut être un redoutable défi. En tant que victime d’une personnalité toxique, la frustration, la manipulation et l’intimidation sont au cœur de cette relation. Comment gérer au mieux la toxicité des autres ? Voici quelques conseils pour faire face aux individus malveillants.

Prendre conscience que vous êtes dans une relation toxique est la première étape nécessaire pour ensuite réussir à faire face aux personnes néfastes en question. Cette étape dépend des limites que vous êtes prêt à supporter. Ce n’est pas évident de se dire qu’on est victime d’une personne toxique, d’autant plus si vous êtes quelqu’un d’indulgent. Certaines personnes ont des seuils de tolérance plus élevés ce qui peut retarder la phase de prise de conscience.

En comprenant que quelque chose ne va pas, vous prendrez aussi conscience qu’il faut vous détacher de cette relation malsaine et destructrice. Vous devez réellement prendre le temps de questionner le comportement de la personne qui vous fait du tort. Gardez en tête qu’il n’est pas justifié de souffrir par l’action consciente de l’autre, conjoint, ami, parent ou collègue de travail.

De par leur charisme, il est parfois facile de se laisser berner par ce type d’individu. C’est subtil et on ne s’en rend pas compte. La personne toxique a tendance à se servir de sa mauvaise humeur pour obtenir un traitement de faveur. N’acceptez pas un tel comportement car cela se reproduira si vous répondez positivement à toutes ses exigences.

Vous devez apprendre à dire non et à vous opposer à elle tout en étant capable d’affronter vos peurs. Pour affirmer vos limites, il est nécessaire de renforcer votre confiance en vous. C’est très important face à des personnes toxiques, qui ont tendance à profiter des personnes plus faibles qu’elles. Il faut que vous trouviez la force de défendre vos frontières. Votre dignité peut être honteusement attaquée, mais jamais enlevée. Prouvez que plus jamais vous ne céderez, ne serez insulté ou rabaissé. Si vous lui avez donné l’autorisation de vous polluer alors elle continuera. Quitter leur espace est le meilleur moyen pour protéger le vôtre. Certaines phrases peuvent vous aider face à un pervers narcissique par exemple.

Ne prenez pas leur attitude toxique personnellement : la personnalité toxique c’est elle, pas vous. Elle vous fait croire que vous avez mal agi, mais ne laissez pas des propos malsains nuire à votre santé mentale. La plupart des personnes toxiques se comportent mal avec les personnes qu’elles côtoient. Même si ses propos vous semblent personnels et que vous vous sentez insulté, retenez bien que cela n’a rien à voir avec vous : c’est généralement le reflet de leurs propres faiblesses.

Enfin, entourez-vous de personnes positives. Passer du temps avec des personnes dynamiques, positives et fidèles à vos intérêts est très important pour vous aider à faire face à une personne néfaste. C’est un soutien moral hors pair. Être entouré d’amis qui vous valorisent, vous fera prendre conscience de la nocivité de la relation que vous entretenez avec la personne toxique.

Rester sous emprise plutôt que faire face est peut-être la solution de simplicité mais, prenez conscience qu’une fois libéré de la personnalité toxique, vous retrouverez votre confiance en vous et serez à nouveau épanoui.

Et surtout, retenez que vous n’avez pas le pouvoir de guérir la personnalité toxique, votre unique rôle à vous, c’est de cicatriser la partie de vous qui résonne avec cette toxicité.

Prendre conscience pour se protéger

Les personnalités toxiques ont généralement recours à la manipulation, au contrôle, à la culpabilisation voire aux menaces et à la violence. Paranoïaque, narcissique, borderline ou encore antisociale, il n’est pas si simple de déceler une personnalité toxique dans son entourage, comme il est souvent difficile d’admettre que l’on est sous l’emprise de l’une d’elle.

La prise de conscience est l’élément clé permettant de réagir positivement et de sortir progressivement de la relation. Un accompagnement psychologique peut vous aider à clarifier vos idées et à vous protéger. Le spécialiste est là pour vous donner toutes les clés et être le plus armé possible pour vous détacher de votre manipulateur.

Votre thérapie à 39€ par semaine

Échangez tous les jours avec un psychologue spécialisé, sans rendez-vous.

Choisissez un(e) psychologue spécialisé dans votre problématique et démarrez votre accompagnement immédiatement.

3 psychologues en ligne