Psychologue.fr – Thérapie & psychologue en ligne

Quitter un pervers narcissique : pourquoi, quand, comment ?

Au début de votre relation, vous étiez sur un petit nuage : vous aviez enfin trouvé votre moitié. Les compliments et les charmantes attentions se succédaient, pour votre plus grand bonheur. Vous étiez sous le charme de cette personne si talentueuse et charismatique. Entre vous, la connexion était totale.

Insidieusement, votre ciel s’est assombri et cet amour, qui semblait si pur et idyllique au départ, a viré au cauchemar. Vous ne comprenez plus votre partenaire qui se montre blessant et vous dévalorise sans cesse. Les crises se succèdent. Vous avez constamment la boule au ventre. Vous commencez même à vous demander si le problème ne vient pas de vous ou si vous devenez dingue.

Vous sentez bien que ça ne peut plus durer mais vous avez une peur bleue de quitter votre partenaire. Vous redoutez les représailles. Vous vous dites que vous ne serez plus rien sans cette personne devenue le centre de votre monde. Ce sentiment est normal : quitter un pervers narcissique (PN) demande une réelle force et beaucoup de courage.

Une telle personnalité manipule l’autre pour le contrôler et n’accepte absolument pas la critique. Inutile donc de chercher à raisonner cette personne, elle vous culpabilisera et la communication sera rompue. Un pervers narcissique se nourrit de votre admiration et de votre sensibilité. N’attendez pas d’empathie de sa part : vous n’en recevrez pas et il reste difficile de guérir un pervers narcissique. Pour mettre fin à ce cercle vicieux, une seule solution : fuir.

cta-psyvize-icon-2-3
cta-psyvize-icon3-1
Suis-je victime d’un(e) pervers narcissique ?
Vous pensez être la proie d’un(e) pervers narcissique ? Vérifiez immédiatement en réalisant notre test 100% gratuit.

Pourquoi quitter un pervers narcissique ?

Un pervers narcissique est très habile pour affaiblir psychologiquement celui ou celle avec qui il est en couple. Les critiques et les reproches fusent et il n’hésite pas à jouer avec sentiments de l’autre. Il finit même par faire douter sa victime de ses capacités et de sa propre perception de la réalité : c’est le gaslighting.

Rompre avec un pervers narcissique est la seule issue pour retrouver un équilibre émotionnel et préserver sa santé. C’est ainsi que vous pourrez entamer votre reconstruction, rompre l’isolement et vous ouvrir à nouveau à votre cercle amical et familial.

Rompre avec un manipulateur afin de retrouver son bien-être émotionnel

Les manipulations que vous subissez au quotidien détruisent votre équilibre émotionnel. Vous êtes sans cesse traversé par des émotions contradictoires et ne savez plus sur quel pied danser. Difficile de se sentir en paix et en sécurité dans un climat aussi malsain.

En rompant avec votre bourreau, vous mettez un terme à ces montagnes russes émotionnelles. Vous vous libérez ainsi de l’état de confusion permanent dans lequel vous vous trouvez et vous vous donnez une chance de prendre du recul sur votre histoire. C’est ainsi que vous pouvez vous reconnecter à vos émotions, pour reprendre le contrôle et vous libérer de l’emprise de ce pervers narcissique.

Se débarrasser d’une personne toxique pour préserver sa santé mentale et physique

Le comportement d’un pervers narcissique a souvent des effets dévastateurs sur la santé mentale et physique de celui ou celle qui subit ses attaques. Lorsque l’emprise est tenace et que la relation s’éternise, il est d’autant plus difficile de se débarrasser d’un PN. Grâce à la rupture, vous vous épargnez à terme des troubles de l’estime de soi, des troubles anxieux ou une dépression chronique.

Les personnes en couple avec un pervers narcissique développent souvent des troubles du sommeil ainsi que des TCA (troubles du comportement alimentaire) tels que l’anorexie mentale, la boulimie et ses crises ou encore l’hyperphagie. Certaines subissent même un stress post-traumatique. La reconstruction prend d’autant plus de temps.

Santé mentale et santé physique sont liées
Votre santé mentale a un impact direct sur votre santé physique. Le stress chronique et les troubles anxieux jouent par exemple sur votre système immunitaire et votre digestion.

Couper les ponts avec un mari ou une femme PN dans le but de protéger ses enfants

Si un manipulateur narcissique dans un couple détruit sa moitié, les enfants restent des victimes collatérales de cette situation. Couper les ponts avec un mari ou une femme PN est encore plus difficile lorsque des enfants sont directement concernés par cette rupture. Néanmoins, c’est la meilleure chose à faire pour les préserver et leur permettre de grandir dans un climat sain et sécurisant.

Lorsqu’un pervers narcissique devient violent ou agressif, les enfants sont les plus vulnérables face à ses excès. Les violences physiques ou psychologiques les affectent d’autant plus qu’ils sont moins armés psychiquement pour comprendre et encaisser l’instabilité d’un parent toxique. Les conséquences à terme sur leur santé mentale sont délétères.

cta-psyvize-icon-2-3
cta-psyvize-icon3-1
Suis-je victime d’un(e) pervers narcissique ?
Vous pensez être la proie d’un(e) pervers narcissique ? Vérifiez immédiatement en réalisant notre test 100% gratuit.

Retrouver confiance en soi pour de bon

Sans lui (ou elle), vous avez l’impression que vous n’êtes plus rien. Vous ne percevez plus votre valeur et avez perdu toute estime de vous-même. N’importe quelle personne dépendante affective ressentirait ce vide intérieur à votre place. Comment avoir confiance en vous alors que vous faites face en permanence à des remarques dévalorisantes sur votre apparence, votre personnalité et le moindre de vos actes ?

La perversion narcissique consiste à dominer l’autre grâce à toutes sortes de manipulations. Et un PN a un besoin maladif de vous rabaisser en appuyant là où ça fait mal. Il est très fort pour vous faire douter de vos propres perceptions, en utilisant des techniques de gaslighting, par exemple. En sortant de cette relation toxique, vous apprenez à nouveau à vous aimer et à vous faire confiance. Vous vous accordez l’attention que vous méritez enfin, sans plus nourrir l’ego de votre conjoint ou conjointe avec votre admiration sans bornes.

Reconstruire sa vie sociale et s’ouvrir aux autres

Une bonne raison de rompre avec une personnalité perverse est de renouer avec les proches dont vous vous êtes éloigné. Les vrais pervers narcissiques se montrent très possessifs et jaloux. Vous avez déjà dû faire face à des crises de jalousie maladive de la part de votre partenaire dès que vous sortiez sans lui. Et vous ne comptez plus toutes les fois où il a vérifié vos messages et vos appels.

Il est difficile de prendre conscience de cet éloignement social pendant et après les phases de séduction. Sur le moment, vous vous dites que la femme ou l’homme PN agit ainsi de crainte de vous perdre et parce qu’il vous aime plus que tout au monde. Mais en limitant vos interactions sociales et en vous isolant, il vous enferme un peu plus chaque jour dans une codépendance affective. La rupture vous invite à vous ouvrir à nouveau aux autres, à sortir et à construire des relations saines. Sans en craindre les conséquences.

À lire aussi : Pervers narcissique au travail : Son comportement et s’en protéger

Quand quitter un homme ou une femme PN ?

L’état de confusion dans lequel l’homme ou la femme PN vous entretient rend la prise de décision d’autant plus difficile, surtout si vous éprouvez encore des sentiments. Plus vous vous enlisez dans cette relation toxique, plus vous manquez de clairvoyance pour savoir si le moment est venu de fuir. Il n’existe pas de phase idéale pour quitter un pervers narcissique. Mais certains signes ne trompent pas.

Les 10 signes indiquant que le moment est venu de fuir

Pour vous aider à y voir plus clair, prenez du recul et tentez de réfléchir objectivement à la situation. L’accumulation de certains signaux laisse penser que vous avez démasqué un pervers narcissique et que le moment est venu de couper les ponts avec lui :

  1. Vous tentez fréquemment d’entamer la discussion pour trouver des solutions et résoudre les problèmes mais vous avez l’impression de vous heurter à un mur. Les remises en question restent à sens unique et la communication dans le couple semble rompue.
  2. Votre partenaire a changé du tout au tout. Entre les premiers temps de votre relation et aujourd’hui, c’est le jour et la nuit.
  3. Vous êtes trop ceci ou trop cela, jamais assez comme ci ou comme ça. Bref, à ses yeux le problème c’est vous et les remarques humiliantes pleuvent. Vous finissez toujours par vous excuser.
  4. Vous craignez de dire ou de faire quelque chose que votre partenaire pourrait mal prendre. Vous êtes constamment en situation de stress, de peur que la situation dégénère à cause des tensions.
  5. Vous ne reconnaissez plus la personne que vous étiez avant de le rencontrer. Votre confiance en vous est sérieusement entamée.
  6. Votre partenaire ment comme un arracheur de dents. Vous n’arrivez plus à lui faire confiance.
  7. Vous ressentez un mal-être de plus en plus profond.
  8. Vous vous êtes éloigné de votre cercle amical et familial à cause de sa stratégie d’isolement et vous avez peur de l’abandon.
  9. Vous subissez ou avez subi des violences conjugales.
  10. Vous craignez pour votre sécurité et celle de vos enfants.
cta-psyvize-icon-2-3
cta-psyvize-icon3-1
Suis-je victime d’un(e) pervers narcissique ?
Vous pensez être la proie d’un(e) pervers narcissique ? Vérifiez immédiatement en réalisant notre test 100% gratuit.

Comment réagit un manipulateur quand on le quitte ?

Vous vous en doutez, un manipulateur narcissique ne supporte pas que sa victime le quitte. Il perd le contrôle, l’ascendant qu’il a sur elle. Cette rupture le renvoie à ses propres failles et le vexe profondément. Sa première réaction sera donc de vous faire changer d’avis et de vous convaincre que vous faites une erreur que vous regretterez.

Culpabilité et chantage

Attendez-vous à des comportements explosifs, parfois contradictoires. Il essaiera de retourner la situation à son avantage, en se faisant passer pour la victime. Il vous fera passer pour une personne ignoble.

Ce type d’individu tire toujours les mêmes ficelles lorsqu’il perd la partie. Par exemple, il peut tenter de vous culpabiliser, d’autant plus si vous avez des enfants. Si vous ne cédez pas, il passe au chantage : « Je vais me suicider », « Ta vie sera un enfer, tu verras », « J’aurai la garde des enfants », autant de phrases pour vous faire renoncer à la rupture.

Belles promesses et phase de séduction

Le pervers narcissique n’hésite pas à vous rappeler tout ce que vous aviez prévu de réaliser ensemble. Souvent, il en profite pour vous promettre un avenir radieux à ses côtés, ce qui peut vous plonger en plein doute. Puisque vous lui échappez, il est logique qu’il entre à nouveau dans une phase de séduction, comme au début de votre relation.

Bien entendu, ce n’est que de la poudre aux yeux. Il n’éprouve d’ailleurs aucune empathie pour vous. Une personne toxique qui manipule son partenaire depuis des années le connaît sur le bout des doigts. Elle sait quels leviers activer pour que sa victime reste à ses côtés. Mais le prince charmant redevient toujours crapaud. Et il en va de même pour une femme PN !

Les PN changent rarement
Un manipulateur change rarement et reste un être très intelligent capable de manipuler le cerveau de la plupart des gens. D’ailleurs, rares sont les pervers narcissiques qui frappent à la porte d’un psychologue pour entamer une thérapie.

Comment se débarrasser d’un pervers narcissique ? 10 conseils concrets

La rupture avec un pervers ou une perverse narcissique reste une étape très difficile. Mais elle s’avère nécessaire pour que vous puissiez reprendre confiance en vous et commencer à vous reconstruire. Pour préserver votre sécurité et celle de vos enfants, planifiez votre départ. Piochez parmi ces 10 conseils concrets pour élaborer votre plan d’action.

1 – Rassemblez tous vos documents importants

Commencez par regrouper les documents importants qui vous appartiennent : carte d’identité, passeport, carnet de santé, relevés bancaires, documents administratifs. Idem pour ceux de vos enfants. Conservez-les en lieu sûr et emportez-les avec vous le jour J.

2 – Mettez de l’argent de côté avant de rompre avec cette personne toxique

Vous avez besoin d’un minimum d’argent pour subvenir à vos besoins suite à cette rupture. Faites le point à propos de vos ressources financières et mettez de l’argent de côté chaque mois. Si vous n’avez pas de compte bancaire à votre nom uniquement, ouvrez-en un. De préférence dans une autre banque pour ne pas éveiller les soupçons de votre bourreau.

3 – Constituez une liste de contacts d’urgence

Ne restez pas seul dans cette étape charnière de votre vie. Vous avez besoin de soutien pour planifier votre départ et rester ferme dans votre décision de rupture. Constituez une liste de contacts d’urgence : membres de votre famille, amis et collègues de confiance, associations venant en aide aux victimes de violences conjugales si tel est le cas.

4 – Ne laissez pas paraître votre projet de rupture

Votre conjoint ou conjointe ne doit se douter de rien. Ne sous-entendez pas que vous êtes sur le point de rompre. Cela pourrait faire échouer votre plan ou vous mettre en danger. Le propre de la perversion narcissique est de manipuler l’autre pour mieux le retenir. Le PN saura vous persuader de rester auprès de lui tant que vous êtes entre ses griffes.

5 – Anticipez votre point de chute suite à votre départ

Où irez-vous le jour où vous partirez ? Anticipez votre point de chute pour sécuriser votre départ. Le plus urgent est de trouver un lieu sûr, pour vous et vos enfants. Il peut s’agir de la maison d’un ami ou d’un membre de la famille, ou encore d’un logement prêté par une association. Vous pourrez ensuite envisager la recherche d’un logement.

6 – Choisissez le moment où le PN s’absente pour partir en douceur

Le but est de quitter votre logement lorsque le pervers narcissique s’absente. Vous vous épargnerez ainsi un déferlement de reproches, d’insultes et de violence. Demandez du renfort à des personnes de confiance pour qu’elles vous escortent, proches ou travailleurs sociaux.

7 – Assurez votre sécurité et celle de vos enfants

L’un des enjeux durant le processus de séparation est de garantir votre sécurité et celle de vos enfants. Ne les laissez pas dans le flou et expliquez-leur ce qui se passe. Prenez le maximum de précautions pour que votre partenaire ne s’en prenne pas à eux.

8 – Consultez un avocat spécialisé pour obtenir des conseils juridiques

La prise de contact avec un avocat en droit de la famille permet de mieux appréhender cette séparation. Selon les villes, se tiennent des permanences où vous pouvez prendre rendez-vous avec un avocat et lui demander conseil gratuitement.

L’injonction d’éloignement
Le recours à la loi permet de se protéger d’un PN suite à une rupture. Dans le cadre d’un dépôt de plainte pour violences conjugales ou harcèlement, la victime peut demander une injonction d’éloignement au procureur ou au juge des affaires familiales.

9 – Pour oublier un PN et le déstabiliser, ne réagissez pas à son comportement après la rupture

Certes, c’est plus facile à dire qu’à faire, mais puisez en vous l’énergie qu’il vous reste pour ne pas faire machine arrière après la rupture. Le PN fera tout pour vous convaincre de revenir. Il saura vous prouver par A plus B que vous commettez une erreur monumentale en le quittant.

Restez de marbre face à ses jérémiades et à son chantage. Vous parviendrez ainsi à le déstabiliser. L’ignorance est la meilleure des armes pour se défaire de l’influence d’un pervers narcissique.

cta-psyvize-icon-2-3
cta-psyvize-icon3-1
Suis-je victime d’un(e) pervers narcissique ?
Vous pensez être la proie d’un(e) pervers narcissique ? Vérifiez immédiatement en réalisant notre test 100% gratuit.

10 – Choisissez des solutions pour guérir de cette relation

Enfin, sachez que plusieurs solutions s’offrent à vous pour guérir de cette relation destructrice. Vous pouvez par exemple adhérer à une association ou intégrer un groupe de parole. Suite au traumatisme que vous avez vécu, faites-vous accompagner par un professionnel de la santé mentale. En suivant une thérapie, vous parviendrez à vous libérer de la domination du PN et à reprendre confiance en vous.

Comment déstabiliser un pervers narcissique ?

Le temps de planifier votre rupture, vous pouvez utiliser plusieurs techniques pour déstabiliser le pervers narcissique avec qui vous partagez votre vie. Ce personnage est très doué pour vous faire céder à chacune de ses demandes. Lorsque vous êtes en désaccord avec lui, restez ferme sur vos positions.

Face à lui, détachez-vous le plus possible de vos émotions. Votre grande sensibilité est le levier dont il se sert pour vous manipuler. Plus vous vous montrerez calme et imperturbable, plus votre partenaire sera désarçonné.

Lorsque le PN entretient la confusion durant une conversation, demandez-lui de préciser ses propos, de les reformuler ou de développer sa pensée. Dans un contexte de perversion narcissique, l’ambiguïté place toujours la victime dans une situation de doute et de questionnement, ce qui renforce l’emprise psychologique.

Et après la rupture avec un pervers narcissique ?

Quitter un pervers narcissique constitue un premier pas vers la reconstruction. Vous avez fait le plus difficile mais il est très probable que le doute vous envahisse dans les jours et les semaines qui suivent. N’oubliez pas que vous n’êtes en rien responsable de ce que vous avez vécu. C’est pourquoi le soutien que vous recevrez vous aidera à ne pas faire machine arrière.

Au bout de combien de temps un PN revient ?

Un PN revient très rapidement, souvent dans les sept jours qui suivent la rupture. Il n’a aucun intérêt à vous laisser le temps de réfléchir et d’analyser la situation. Son but est de reprendre le contrôle de la situation et de vous faire revenir, pour mieux vous martyriser ensuite.

Il use de tous les moyens pour renouer le contact : SMS, appels, réseaux sociaux, rencontre « par hasard » devant votre lieu de travail ou dans les endroits que vous fréquentez habituellement. Voilà pourquoi il est capital de limiter les interactions avec ce manipulateur maladif.

Attention aux mots doux
Attendez-vous à des déclarations d’amour enflammées suite à votre départ. Le PN jouera sur la corde sensible pour vous prouver que vous êtes la femme ou l’homme de sa vie. Il vous rappellera les (rares) bons moments que vous avez partagés et les projets que vous aviez planifiés ensemble, dans le but de vous faire craquer.

Quand savoir si le ou la PN a perdu ?

Le pervers narcissique, homme comme femme, a perdu quand sa victime s’est libérée psychologiquement et émotionnellement de son emprise. La vraie victoire, c’est le moment où il arrête définitivement de revenir vers vous avec son arsenal de belles promesses et son chantage.

L’ego de cette personne toxique est tel qu’il ne supporte pas de perdre sa marionnette. C’est terrible à dire mais vous en serez définitivement débarrassé lorsqu’il aura jeté son dévolu sur de nouvelles proies à manipuler ou lorsqu’il se sera soigné (situation extrêmement rare).

Le SMS est l’arme préférée des pervers narcissiques
Cet outil leur permet de prendre le temps de formuler des propos ambigus pour mieux vous déstabiliser. Les PN marquent volontairement des silences entre leurs textos pour maintenir la situation de dépendance amoureuse dans le couple. Enfin, ils ne choisissent pas leurs émojis au hasard. Là encore, cela entretient le flou et vous pousse à vous remettre en question. Des heures de prises de tête en perspective…

Cas particulier – Vous voulez aider une personne à quitter un homme ou une femme toxique

L’un de vos proches connaît l’emprise d’un pervers narcissique et vous souhaitez l’aider à s’en défaire ? Votre intervention peut être salvatrice mais, attention, prenez vos précautions. Le seul mot d’ordre dans cette situation est le tact. Inutile d’aller à la confrontation. La victime d’un PN a besoin d’un maximum de bienveillance.

L’état d’esprit de la victime

Essayez de comprendre où en est la victime dans sa relation avec le manipulateur :

  • Est-elle dans le déni total ?
  • A-t-elle complètement perdu confiance en elle, au point de se sentir incapable de survivre sans son partenaire ?
  • Commence-t-elle à prendre conscience de certains faits et à se montrer critique vis-à-vis de son conjoint ou sa conjointe ?

Il est nécessaire de prendre en compte l’état émotionnel et psychologique de votre proche. Vous voyez le niveau d’emprise subie par les victimes de sectes ? C’est pareil pour celles qui sont sous le contrôle d’une personne toxique. Une fois cette analyse faite, élaborez votre plan.

Entamer la discussion avec votre proche

Privilégiez un lieu neutre pour discuter avec votre proche. Placez-vous dans une posture d’observateur plutôt que dans celle d’un professeur prompt à faire la morale. Parlez-lui de ce que vous avez observé, argumentez, expliquez que vous vous inquiétez. Mais ne dites pas de mal de son partenaire, ne l’insultez pas. Rappelez à votre proche que vous l’aimez et que vous serez toujours là pour lui. Si vous prenez le risque de lui parler aujourd’hui, c’est parce que vous ne voulez que son bonheur.

cta-psyvize-icon-2-3
cta-psyvize-icon3-1
Suis-je victime d’un(e) pervers narcissique ?
Vous pensez être la proie d’un(e) pervers narcissique ? Vérifiez immédiatement en réalisant notre test 100% gratuit.

Autre technique : partagez avec la victime des supports traitant de la perversion narcissique. Il peut s’agir d’un article de blog, d’un épisode de podcast ou encore d’un livre. Là encore, la diplomatie est de rigueur pour éviter que votre proche se braque.

Réussir à quitter un PN
Quitter un pervers narcissique demande de déployer une énergie extraordinaire. Force dont les victimes sont en grande partie privées, sous la domination de cette personnalité toxique. Rompre (ou fuir) est une étape essentielle pour retrouver la santé, physique et mentale, mais également la confiance en soi, le bien-être émotionnel ainsi que pour se reconstruire.
Si les violences psychologiques sont fréquentes, les violences conjugales (économiques, physiques et sexuelles) peuvent également avoir lieu. La sécurité est donc la priorité. C’est pourquoi le soutien d’un proche ou d’un psychologue reste nécessaire pour oser croire à nouveau en sa propre valeur et reprendre le pouvoir sur sa vie.
Votre thérapie à 39€ par semaine

Échangez tous les jours avec un psychologue spécialisé, sans rendez-vous.

Choisissez un(e) psychologue spécialisé dans votre problématique et démarrez votre accompagnement immédiatement.

3 psychologues en ligne