Psychologue.fr – Thérapie & psychologue en ligne

Dépression Chronique : 12 méthodes efficaces pour la surmonter

« L’Enfer » : voilà comment Stromae définit sa vie avec celle qui partage son quotidien depuis bien des années : la dépression chronique. Il en a même fait une chanson poignante et réaliste. Longtemps caché, car vécu comme honteux, l‘état dépressif chronique est de plus en plus mis en lumière, notamment par les paroles d’artistes qui se libèrent sur le sujet.

Si vous souffrez d’un état dépressif chronique, il est important de faire le point et d’agir. Car des solutions existent pour guérir : traitements médicamenteux, psychothérapies et meilleur mode de vie : oui, vous pouvez soigner votre dépression chronique et en sortir. PsyVize vous présente les méthodes qui fonctionnent.

cta-psyvize-icon-2-1
cta-psyvize-icon3
Test : Êtes-vous en dépression ?
Grâce à notre diagnostic en ligne, basé sur le Questionnaire de santé du patient (PHQ-9), un outil validé scientifiquement, découvrez rapidement si vous souffrez de dépression.

Comment guérir la dépression chronique ?

Il est possible de guérir de la dépression chronique, il est essentiel de le rappeler. Des solutions existent et elles sont le plus souvent associées ensemble afin de mettre toutes les chances de votre côté.

S’il paraît difficile de faire l’impasse sur un traitement médicamenteux par antidépresseurs, il est largement préconisé d’y ajouter des solutions complémentaires comme une psychothérapie et de la méditation. Votre médecin est un précieux soutien pour vous orienter vers les solutions les plus adaptées.

La dépression n’est pas un coup de blues !
Il faut bien distinguer ces 2 états. Un coup de blues est transitoire, alors que dans le cas de dépression qui dure, par définition, nous entrons dans le cadre de pathologies chroniques. Rien à voir donc avec le coup de blues ou la dépression passagère. De même elle se distingue également de la dépression post-partum ou de la dépression réactionnelle.

La prise en charge par traitement médicamenteux

La prise en charge médicamenteuse repose généralement sur l’utilisation d’antidépresseurs (souvent sur le long terme), qui sont des médicaments conçus pour traiter les syndromes dépressifs en agissant sur les neurotransmetteurs du cerveau. Bien sûr, c’est au médecin ou psychiatre de prendre cette décision et de définir les traitements les plus adaptés à vos besoins et vos attentes.

Il existe différents types d’antidépresseurs, tels que les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS), les inhibiteurs de la recapture de la sérotonine et de la noradrénaline (IRSN), les inhibiteurs de la recapture de la dopamine et les antidépresseurs tricycliques. Chaque classe agit différemment sur les neurotransmetteurs.

S’ils sont utilisés pour atténuer les symptômes de la pathologie, leur efficacité peut varier d’une personne à l’autre, et certains individus peuvent ne pas répondre à un médicament spécifique. Il est souvent nécessaire d’ajuster la dose et la durée du traitement pour obtenir les meilleurs résultats.

Pendant la prise d’antidépresseurs, un suivi régulier avec un professionnel de santé est incontournable, afin d’évaluer l’efficacité du médicament et de surveiller les effets secondaires éventuels. Des ajustements de la posologie peuvent s’imposer en cours de traitement. De plus, votre médecin a la possibilité d’associer les antidépresseurs avec d’autres traitements médicamenteux ou non médicamenteux.

Le risque de levée de l’inhibition
Les antidépresseurs agissant sur la sérotonine sont capables de perturber le contrôle que nous avons habituellement sur nos impulsions (par exemple, l’envie de gifler une personne qui nous irrite). Sans cette inhibition, le passage à l’acte devient plus simple. Dans le cadre d’une dépression, une tentative de suicide est le principal risque. C’est pourquoi un suivi étroit est indispensable dans les premières semaines de la mise en place du traitement.

Les différentes psychothérapies pour soigner un état dépressif chronique et vivre avec

Il existe plusieurs approches thérapeutiques couramment utilisées dans le traitement de la dépression chronique. Votre médecin pourra entre autres vous orienter vers la TCC, la TIP, la thérapie psychodynamique ou la thérapie de groupe par exemple.

cta-psyvize-icon-2-1
cta-psyvize-icon3
Test : Êtes-vous en dépression ?
Grâce à notre diagnostic en ligne, basé sur le Questionnaire de santé du patient (PHQ-9), un outil validé scientifiquement, découvrez rapidement si vous souffrez de dépression.

La thérapie cognitivo-comportementale (TCC)

La TCC est l’une des formes les plus courantes de psychothérapie utilisée pour traiter la dépression chronique. Elle se concentre sur l’identification et la modification des schémas de pensées négatives et des comportements dysfonctionnels. La TCC vise à aider les personnes à développer des compétences pour faire face aux difficultés et à adopter des comportements plus sains qui ne reposent pas sur des croyances inadaptées.

La thérapie interpersonnelle (TIP)

La TIP se concentre sur les relations interpersonnelles et les problèmes relationnels qui peuvent contribuer à la dépression. Elle vise à améliorer les compétences en communication, à résoudre les conflits intérieurs, à gérer le deuil et les pertes, et à développer un réseau de soutien social plus solide.

La thérapie psychodynamique

La thérapie psychodynamique explore les influences inconscientes de vos pensées, vos émotions et vos comportements. Elle se concentre sur la manière dont vous avez construit votre réalité et les expériences de vie ayant influencé votre perception du monde. Cette approche s’inspire de la psychanalyse et de la notion d’inconscient. La thérapie psychodynamique permet de comprendre les racines profondes de vos problèmes émotionnels et vous apporte des changements positifs.

La thérapie basée sur la pleine conscience

Cette thérapie est un excellent moyen pour fixer votre attention sur le moment présent, sans jugement et pour vous aider à développer une conscience de vos pensées et de vos émotions. Elle vous offre l’opportunité de cultiver la compassion envers vous-même et d’améliorer votre bien-être émotionnel.

La thérapie familiale

La thérapie familiale implique la participation des membres de votre famille afin d’améliorer vos relations avec eux, de résoudre vos conflits éventuels en créant un environnement familial favorable et compréhensif.

La thérapie de groupe

En thérapie de groupe, vous rencontrerez des personnes partageant des expériences similaires à la vôtre. Les membres du groupe se soutiennent mutuellement, échangent des conseils et des stratégies d’adaptation.

Modifier son mode de vie pour sortir d’une dépression chronique

Le changement de mode de vie à long terme et le soutien social vont indéniablement jouer un rôle important dans votre traitement. Rappelons toutefois qu’ils ne sont pas suffisants en tant que traitement unique.

De l’exercice physique régulier

Un sport, tel que la marche, la course, la natation ou le yoga va vous aider à obtenir un impact positif sur votre santé mentale en augmentant les niveaux de neurotransmetteurs positifs comme les endorphines. Sa pratique est recommandée pendant au moins 30 minutes par jour, plusieurs jours par semaine.

Une alimentation saine

Des recherches suggèrent que certains nutriments, tels que les acides gras oméga-3 présents dans les poissons gras, les légumes verts à feuilles et les aliments riches en vitamines B, seraient bénéfiques pour la santé mentale. Il est également important d’éviter les excès de caféine, d’alcool et de sucre, qui ont un impact négatif sur l’humeur.

Un sommeil suffisant

Il est important de maintenir une bonne hygiène de sommeil en ayant une routine régulière, en évitant les stimulants avant le coucher et en créant un environnement propice à l’endormissement. Un sommeil suffisant et de qualité contribue à l’amélioration de l’humeur et à la réduction des symptômes dépressifs.

Le soutien social

Le soutien de la famille, des amis et d’autres personnes proches est lui aussi essentiel. Ne restez pas seul face à la dépression. Parlez de vos sentiments et de vos difficultés avec des personnes de confiance, participez à des activités, rejoignez des groupes de soutien ou impliquez-vous dans des activités communautaires par exemple.

La méditation pour lutter contre la dépression

La méditation est une pratique ancienne bénéfique dans la gestion de la dépression chronique. Utilisée en approche complémentaire à la psychothérapie et aux médicaments, elle contribue à réduire vos symptômes et à améliorer votre bien-être mental et physique. Elle aide notamment pour :

  • La réduction du stress, qui est un facteur favorisant de la pathologie. Concentrez-vous sur l’instant présent, détendez-vous durant ces moments de méditation.
  • La régulation des émotions : observez vos pensées et vos ressentis sans jugement, prenez du recul par rapport aux idées négatives et soyez bienveillant envers vous-même.
  • L’amélioration de la concentration et de l’attention : cette pratique améliore de façon significative la concentration en entraînant l’esprit à se focaliser sur ce que vous vivez à ce moment précis.
  • L’ancrage dans la positivité : concentrez-vous sur les aspects positifs de votre vie, en développant un état d’esprit reconnaissant. Cela peut aider, là encore, à contrer les pensées négatives récurrentes.
  • La gestion des pensées automatiques négatives : en développant une plus grande conscience de vos idées, il devient possible de les observer sans s’y identifier et de les remplacer par des images plus positives et constructives.
cta-psyvize-icon-2-1
cta-psyvize-icon3
Test : Êtes-vous en dépression ?
Grâce à notre diagnostic en ligne, basé sur le Questionnaire de santé du patient (PHQ-9), un outil validé scientifiquement, découvrez rapidement si vous souffrez de dépression.

Comment évolue le trouble dépressif majeur ?

Concernant l’évolution de la maladie, là encore, il existe des variations d’intensité, de durée et de symptômes selon les individus. L’une des évolutions possibles de la dépression chronique sévère est la mélancolie, qui est caractérisée par des symptômes spécifiques :

  • L’anhédonie : la perte de plaisir et d’intérêt pour les activités qui étaient autrefois appréciées. Elle est plus marquée encore que dans la dépression.
  • L’anorexie.
  • L’anxiété accrue : Un sentiment généralisé d’anxiété et de nervosité.
  • Un ralentissement psychomoteur sévère qui est ressenti dans les mouvements, la parole et même les processus de pensée.

Ces symptômes spécifiques à la mélancolie s’ajoutent à ceux généralement présents dans la dépression chronique, comme la perte d’appétit, les troubles du sommeil et les idées suicidaires.

Soigner l’état dépressif chronique

Face à la dépression chronique, des solutions existent. Sa prise en charge repose généralement sur une approche multimodale. Outre la prise en charge médicamenteuse, les thérapies, les changements de mode de vie ou encore la méditation jouent un rôle essentiel dans la gestion de la dépression chronique.

Ajoutons bien évidemment, le soutien, l’étayage professionnel, amical et familial, indispensable pour surmonter cet état émotionnel et améliorer votre qualité de vie à long terme. Si vous vous reconnaissez dans l’article que vous venez de lire, n’hésitez pas à demander de l’aide, à consulter des professionnels de santé.

Votre thérapie à 39€ par semaine

Échangez tous les jours avec un psychologue spécialisé, sans rendez-vous.

Choisissez un(e) psychologue spécialisé dans votre problématique et démarrez votre accompagnement immédiatement.

3 psychologues en ligne